Accueil
»
Actualités
»
Economie
»
Consultation

Coronavirus : vers une fermeture totale d'Orly d'ici la fin du mois

Coronavirus : vers une fermeture totale d'Orly d'ici la fin du mois

La zone 2 de l'aéroport d'Orly avait déjà fermé la semaine dernière et Orly 1 ce dimanche soir.

Coronavirus : vers une fermeture totale d'Orly d'ici la fin du mois
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Après la zone 2 de l'aéroport d'Orly la semaine dernière et Orly 1 dimanche soir, l'aéroport d'Orly va-t-il bientôt totalement fermer ? Oui, à en croire le secrétaire d'Etat aux Transports, Jean-Baptiste Djebbari, qui estime que cette fermeture pourrait intervenir d'ici la fin du mois de mars, en raison de la chute du trafic aérien provoquée par la pandémie de coronavirus, qui a fait désormais 674 décès en France.

"Le secteur aérien est un des plus touchés de cette crise sanitaire mondiale et l'activité va beaucoup se réduire la semaine prochaine", a affirmé dimanche le secrétaire d'Etat sur 'LCI', évoquant la réduction du trafic des compagnies et "la fermeture de terminaux sur les principaux aéroports".

"Je pense à Orly, il n'est pas tout à fait impossible à un moment que l'ensemble de l'activité soit regroupée à Roissy.... Possiblement à compter de la fin du mois de manière à regrouper l'activité qui va être assez résiduelle", a-t-il ajouté...

L'activité regroupée à Charles-de-Gaulle

Pour rappel, Aéroports de Paris a décidé de fermer le Terminal 2 de l'aéroport d'Orly mardi 17 mars, à minuit. Seuls les terminaux 3 et 4, pour les vols restants d'Air France ou de Lufthansa au Terminal 3 et ceux de French Bee ou encore Corsair au Terminal 4, restent encore ouverts.

La direction d'ADP, qui prévoit une perte d'exploitation de 190 millions d'euros en 2020, avait déjà indiqué la semaine dernière qu'elle préparait "un nouveau plan d'ajustement" des infrastructures avec de nouvelles fermetures de terminaux pour répondre à la baisse du trafic. L'activité aéroportuaire parisienne pourrait alors être regroupée à Charles-de-Gaulle, au nord de la capitale.

Air France n'assure plus que 10% de ses vols

A Roissy-Charles de Gaulle d'ailleurs, les terminaux 3 et 2G ont fermé dimanche soir. Air France, principal client des aéroports parisiens avec plus de 50% des vols en temps normal, ne maintient plus que 10% environ de son programme à compter de ce lundi. Les vols restants de la compagnie aérienne, qui va mettre au chômage partiel 80% de ses 45 000 salariés, serviront principalement à opérer des rapatriements de Français bloqués à l'étranger ou assurer la continuité territoriale.

Par ailleurs, l'aéroport de Lille a également annoncé dans un communiqué l'arrêt du trafic des vols commerciaux à compter de ce lundi après la suspension des vols des compagnies easyJet et Ryanair. "Un service minimum pour les derniers passagers en cours de rapatriement et pour assurer la disponibilité des infrastructures pour les services d'urgence et de Santé" est maintenu, a-t-il encore indiqué...

©2020,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !