Accueil
»
Actualités
»
Economie
»
Consultation

Coronavirus : une "récession historique" en vue, pour le FMI

Coronavirus : une "récession historique" en vue, pour le FMI

Le choc est sans précédent depuis la "Grande Dépression" des années 1930...

Coronavirus : une 'récession historique' en vue, pour le FMI
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — C'est sans surprise une récession historique !... L'économie mondiale devrait se contracter de 3% cette année en raison de la chute de l'activité provoquée par la pandémie de coronavirus, selon le Fonds monétaire international. Le choc est sans précédent depuis la "Grande Dépression" des années 1930.

En janvier, avant que la pandémie en Chine et ailleurs ne prenne de l'ampleur, le FMI avait dit tabler sur une croissance mondiale de 3,3% en 2020 et de 3,4% en 2021.

Dans ses nouvelles perspectives économiques mondiales, le FMI ajoute tabler sur un rebond de 5,8% en 2021 mais prévient que ses prévisions sont marquées par "une extrême incertitude" et que la réalité pourrait être bien plus sombre si l'évolution de la pandémie ne correspond pas aux projections actuelles...

Reprise partielle en 2021

"Cette reprise en 2021 n'est que partielle car le niveau de l'activité économique devrait rester inférieur au niveau que nous avions prévu pour 2021 avant que le virus ne frappe", a déclaré l'économiste en chef du FMI, Gita Gopinath.

Le scénario le plus optimiste du Fonds estime que la pandémie devrait amputer l'activité économique mondiale de 9.000 milliards de dollars (8.200 milliards d'euros environ) sur deux ans, l'équivalent des produits intérieurs bruts (PIB) combinés de l'Allemagne et du Japon.

Les nouvelles prévisions s'appuient sur l'hypothèse d'un pic de la pandémie au deuxième trimestre dans la plupart des pays et d'un reflux au second semestre permettant progressivement une levée des mesures de confinement et une reprise de l'activité économique...

Scénario d'une nouvelle vague

Mais une prolongation de la pandémie au troisième trimestre pourrait se traduire par une contraction de trois points supplémentaires de l'économie mondiale en 2020 et par une reprise plus faible en 2021.

Une nouvelle vague d'infections en 2021, qui forcerait les pays touchés à renouer avec le confinement, coûterait entre 5 et 8 points de PIB et se solderait donc par une deuxième année consécutive de récession à l'échelle de la planète.

Chute de près de 6% pour les Etats-Unis

Dans le détail, le PIB des Etats-Unis devrait chuter de 5,9% avant un rebond de 4,7% en 2021, toujours dans le meilleur des scénarios établis par le FMI.

La zone euro, elle, subirait une contraction de 7,5% en 2020 avec une chute de 9,1% du PIB en Italie, de 8% en Espagne, de 7% en Allemagne et de 7,2% en France. En 2021, le rebond de la zone euro serait équivalent à celui anticipé aux Etats-Unis avec une croissance de 4,7%.

La Chine devrait rester en croissance cette année, mais de 1,2% seulement contre 6% attendu en janvier. En 2021, le PIB chinois devrait rebondir de 9,2%.

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !