Coronavirus : situation "alarmante" en Allemagne, selon Merkel

Coronavirus : situation "alarmante" en Allemagne, selon Merkel

Alors que les cas de contamination s'envolent, la chancelière appelle à un déploiement plus rapide du rappel vaccinal et invite les personnes sceptiques face à la vaccination à changer d'avis.

Coronavirus : situation 'alarmante' en Allemagne, selon Merkel
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — La situation épidémique en Allemagne est "alarmante", a déclaré la chancelière Angela Merkel. Quelques heures plus tôt, l'agence fédérale allemande de veille sanitaire, l'Institut Robert Koch (RKI) avait indiqué que le nombre de cas quotidiens confirmés avait augmenté de 52.826, soit un bond d'un tiers par rapport à la semaine précédente...

"Il n'est pas trop tard pour opter pour une première injection de vaccin", a déclaré Angela Merkel lors d'un congrès de maires de villes allemandes. "Toute personne qui se fait vacciner protège elle-même et les autres. Et si suffisamment de personnes se font vacciner, c'est le moyen de sortir de la pandémie", a-t-elle poursuivi.

68% de la population entièrement vaccinée

Seulement 68% des habitants de l'Allemagne, le pays le plus peuplé d'Europe, sont entièrement vaccinés - un taux inférieur à la moyenne européenne occidentale - en raison d'une hésitation persistante à se faire vacciner, et 5% de la population a reçu une injection de rappel.

Angela Merkel, au pouvoir à titre intérimaire durant les négociations visant à former un gouvernement de coalition à l'issue des élections de septembre, a déclaré qu'un effort national était nécessaire pour assurer le déploiement de masse des rappels vaccinaux.

Elle a également appelé les dirigeants fédéraux et régionaux, qui se réunissent jeudi, à introduire une mesure permettant de déclencher des restrictions sanitaires plus sévères en fonction du nombre de personnes infectées nécessitant une hospitalisation en une semaine.

Cinquième vague en Europe

La cinquième vague de coronavirus prend de l'ampleur en Europe... Les Pays-Bas ont dû à nouveau serrer la vis, avec la mise en place d'un couvre-feu pour au moins trois semaines. L'Italie a mis en place des restrictions dans les bars et les restaurants et l'Autriche a même décidé un reconfinement pour les non-vaccinés. Environ 65% de la population autrichienne est complètement vaccinée contre le COVID-19, l'un des taux les plus bas d'Europe occidentale.

L'été a été marqué par un surcroît de mortalité en Europe par rapport aux années précédant la pandémie de COVID-19 et cette surmortalité a continué de progresser en septembre à l'échelle européenne, selon des données publiées mardi par Eurostat...

©2021

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !