Accueil
»
Actualités
»
Economie
»
Consultation

Coronavirus : plaidoyer des grands chefs pour rouvrir les restaurants

Coronavirus : plaidoyer des grands chefs pour rouvrir les restaurants

Le secteur, qui emploie environ un million de personnes en France, est en danger de mort, expliquent ces grands noms de la cuisine, alors que l'activité s'est effondrée avec le confinement.

Coronavirus : plaidoyer des grands chefs pour rouvrir les restaurants
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Le secteur de l'hôtellerie paie un lourd tribut à la crise du coronavirus. Il cumule près de "6 milliards d'euros de perte de chiffre d'affaires", a indiqué le vice-président confédéral de l'Union des Métiers et des Industries de l'Hôtellerie (UMIH), Hervé Becam, sur RTL en fin de semaine dernière. Les hôteliers et restaurateurs sont confrontés à une crise inédite, et ne pourront sans doute pas rouvrir leurs portes avant la mi-juillet, selon les déclarations d'Emmanuel Macron.

"Jamais on n'a connu une telle situation, où l'ensemble du secteur est fermé, c'est-à-dire zéro euro de chiffre d'affaires", a expliqué Hervé Becam. Les aides de l'État, "appréciées" par le secteur, ne "peuvent pas garantir la pérennité des entreprises".

Les restaurants en danger de mort

Dix-sept grands noms de la gastronomie, réunis au sein du Collège culinaire de France, signent une tribune dans les colonnes du 'Figaro' lundi, estimant que "les restaurants français sont en danger de mort et doivent être autorisés à retravailler au plus vite". Ils rappellent que le secteur représente un million de personnes en France.

"Beaucoup d'entre nous risquent de ne pas être en mesure de se relever si la cessation de leur activité se poursuit. Malgré cela, de nombreux restaurants et producteurs, gardiens engagés de notre patrimoine culinaire artisanal, malgré leur grande détresse économique, se sont engagés bénévolement pour soutenir les personnels hospitaliers qui, chaque jour, sauvent des vies", écrivent Yannick Alléno, Frédéric Anton, Anne-Sophie Pic ou Guy Savoy.

Pour un "déconfinement partiel" de la restauration

Ils disent attendre que "soit promulgué dès que possible un décret de 'déconfinement partiel de la restauration citoyenne responsable'. Celui-ci incitera l'univers de la restauration, du bistrot de quartier à l'établissement étoilé, à suivre et à développer le nouveau modèle que nous entendons promouvoir.

Cinq engagements

Ils prennent donc cinq engagements, parmi lesquelles une sensibilisation, chaque matin, de tout leur personnel, "à travers une réunion de retour d'expérience sanitaire de la journée précédente". "Nos clients doivent être sensibilisés et rassurés : à chaque réservation, nous leur adresserons une vidéo ou un courriel de présentation des mesures de sécurité sanitaire". La "totale transparence sur l'origine des produits" est également au programme, et un approvisionnement "uniquement en produits frais bruts payés au juste prix, rapidement, à nos producteurs-artisans". Les grands chefs promettent aussi une organisation du temps de travail dans le restaurant, "en fonction du nombre de personnes nécessaire à la reprise de l'activité".

"Il est temps (...) d'écouter enfin les alertes maintes fois répétées, dans un silence assourdissant, au sujet des bonnes pratiques qu'il n'est plus possible d'ignorer. C'est ce à quoi nous nous engageons. Monsieur le Président de la République, aidez-nous à faire de cette épreuve terrible une opportunité pour inventer un monde meilleur dans lequel nous aurons plaisir à vivre. Rouvrez les restaurants", concluent ces restaurateurs dans la tribune.

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !