Accueil
»
Actualités
»
Economie
»
Consultation

Coronavirus : Paris en zone d'alerte maximale dès lundi ?

Coronavirus : Paris en zone d'alerte maximale dès lundi ?

Face au rebond du nombre de cas de coronavirus, Paris et sa petite couronne pourraient être placés en zone d'alerte maximale dès lundi, comme le sont depuis moins d'une semaine la métropole d'Aix-Marseille et la Guadeloupe.

Coronavirus : Paris en zone d'alerte maximale dès lundi ?
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Le ministre de la Santé Olivier Véran a fait savoir jeudi que les indicateurs sanitaires ne sont pas bons à Paris, ajoutant que la capitale française et sa petite couronne pourraient être placées dès lundi prochain en état d'alerte maximale face à la résurgence des cas de coronavirus.

"Paris et la petite couronne ont franchi les trois seuils : l'incidence a dépassé les 150 cas pour 100.000, [...] la part de patients Covid en réanimation est de 30 à 35%. Nous observons ce franchissement des seuils seulement depuis quelques heures", a souligné le ministre lors de son point télévisé hebdomadaire. Si aucun tour de vis n'a été annoncé dans l'immédiat, des mesures sont envisagées dès la semaine prochaine à Paris, mais aussi dans 5 autres métropoles...

Cinq autres métropoles sous surveillance accrue

Un nouveau point sera fait dimanche avec les autorités sanitaires, et Paris pourrait alors être placé en zone d'alerte maximale dès lundi, comme le sont depuis moins d'une semaine la métropole d'Aix-Marseille et la Guadeloupe. A ce stade d'alerte, les bars seraient fermés, et le ministre a aussi évoqué des restrictions sur les fêtes de famille et les soirées privées.

Pour les restaurants, la situation n'est pas encore tranchée, les syndicats de restaurateurs ayant fait des propositions au gouvernement pour renforcer les protocoles sanitaires dans leurs établissements.

Au courant de la semaine prochaine, cinq autres métropoles, où la situation s'est dégradée, pourraient aussi voir leur niveau d'alerte être relevé de rouge à écarlate (l'alerte maximale). C'est le cas de Lille, Lyon, Saint-Etienne, Toulouse et Grenoble. "Si les mesures prises pour contrer le Covid-19 dans ces villes ne devaient pas montrer d'effets, nous pourrions être conduits la semaine prochaine à placer ces villes en alerte maximale. A date il n'y a pas lieu de basculer ces métropoles", a indiqué le ministre.

Le nombre de cas de Covid-19 double tous les 15 jours

"Nous prenons nos décisions en fonction d'indicateurs précis. Pour que les mesures soient respectées, il faut que les Français les comprennent. Lorsque des mesures sont à prendre, c'est l'Etat qui doit prendre ses responsabilités", a rappelé Olivier Véran.

Au niveau national, le ministre de la Santé a rappelé que la Covid-19 ne touche pas seulement les personnes âgées, précisant que "pour dix malades en réanimation, trois ont moins de 65 ans". "Aujourd'hui, 10 malades en contaminent 30. Et le nombre de malades double tous les 15 jours", a-t-il précisé.

Légère amélioration à Bordeaux, Nice et Marseille

En revanche, la situation montre des signes d'amélioration à Bordeaux, Nice et Marseille, où un "frémissement" a été observé, montrant que les mesures mises en oeuvre ont commencé à porter leurs fruits, a estimé le ministre. Cependant, dans ces métropoles, "les niveaux de circulation du virus restent très élevés, trop élevés et les risques sanitaires, de surcharge hospitalière sont encore trop importants" pour réduire le niveau d'alerte, a-t-il fait savoir.

Interrogé sur la fermeture controversée des salles de sport dans les zones d'alerte renforcée, le ministre a répondu que "ce sont des lieux clos où nous sommes proches les uns les autres, et où on ne peut pas porter le masque", de même que dans les bars et restaurants. "Je sais que les gérants sont mobilisés et parfois en colère. Mais des études scientifiques le montrent, il y a plus de risque de contamination dans les lieux clos", a-t-il affirmé.

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !