Accueil
»
Actualités
»
Economie
»
Consultation

Coronavirus : Orange propose une solution alternative à "StopCovid"

Coronavirus : Orange propose une solution alternative à "StopCovid"

L'opérateur télécom affirme avoir développé sa propre application de traçage numérique, qui aurait pu être mise en place dès le 20 avril.

Coronavirus : Orange propose une solution alternative à 'StopCovid'
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Alors que le gouvernement français planche sur une application de "tracing" pour tenter d'enrayer la pandémie de coronavirus, Orange a fait savoir qu'il disposait de son côté d'un prototype fonctionnel. Sur 'France Inter' ce vendredi, le PDG de l'opérateur télécom a en effet indiqué avoir "un prototype d'application qui fonctionne" pour le traçage social des contacts dans le cadre du suivi épidémiologique du Covid-19.

Depuis le début du confinement, le groupe de Stéphane Richard se pose en alternative, alors que le gouvernement a choisi de se tourner vers l'Institut national de recherche en sciences et technologies du numérique (Inria) pour développer son application baptisée "StopCovid".

Pour rappel, Orange planchait déjà sur le sujet en collaborant avec l'Inserm, auquel il fournit des données de géolocalisation notamment pour l'étude des mouvements de population. Selon les informations du 'Figaro', l'opérateur travaillerait également avec Accenture, Dassault Systèmes et Sopra Steria.

Recours au Bluetooth

Pour l'application de "tracing", qui permettra de prévenir les utilisateurs qui ont été en contact avec des personnes contaminées par le Covid-19, le patron d'Orange précise qu'il "faut que ce soit sur la base du consentement", avec un droit à l'effacement dès le départ. Selon lui les données ne seront pas conservées au-delà de la crise sanitaire.

Cette application repose sur le Bluetooth, explique Séphane Richard qui n'y voit que des avantages. Le recours à cette technologique permet en effet de conserver un historique des appareils électroniques qu'elle a croisé, mais en aucun cas de la géolocalisation de ces échanges.

L'application aurait pu être mise en place dès le 20 avril

Alors que l'application de traçage choisie par le gouvernement, "Stopcovid", ne sera pas prête au moment du débat parlementaire prévu sur le sujet à la fin du mois, comme l'a annoncé ce vendredi le secrétaire d'Etat chargé du numérique Cédric O, celle d'Orange aurait pu être mise en place dès le 20 avril.

Par ailleurs, 62% des Français se disent prêts à utiliser une application comme "StopCovid" pour lutter contre la pandémie de coronavirus, selon un sondage Odoxa pour 'BFM Business'. Dans le détail, les plus ouverts à cette utilisation sont les jeunes (72% des 18-24 ans). "Les plus âgés (54% des 65 ans et plus) et les ouvriers (56%) sont en revanche moins enthousiastes à son égard", selon l'institut.

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !