Accueil
»
Actualités
»
Economie
»
Consultation

Coronavirus : les voyagistes français reportent tous les départs prévus jusqu'au 15 mai

Coronavirus : les voyagistes français reportent tous les départs prévus jusqu'au 15 mai

Tous les voyages qui devaient avoir lieu jusqu'au 15 mai sont reportés, a annoncé le Seto, syndicat des tour-opérateurs français.

Coronavirus : les voyagistes français reportent tous les départs prévus jusqu'au 15 mai
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Initialement prévue jusqu'au 31 mars, puis jusqu'au 31 avril, la date fixant la suspension de l'ensemble des voyages à forfait a une nouvelle fois été repoussée... Du fait de la pandémie de coronavirus, le syndicat des entreprises du tour-operating, le Seto, a en effet publié de nouvelles recommandations face à l'évolution de la crise. Environ 350.000 clients étant concernés pour le mois d'avril...

"Compte tenu de la situation sanitaire et des circonstances inévitables et exceptionnelles qui imposent des restrictions de voyage, tous les départs jusqu'au vendredi 15 mai 2020 inclus sont reportés", a indiqué le syndicat professionnel, à l'issue d'une réunion de crise.

"Personne ne voit aujourd'hui des clients partir avant le 15 mai. Nous avons un prochain rendez-vous le 15 avril et compte tenu de ce que nous pouvons deviner, nous serons sans doute obligés de prendre de nouvelles dispositions", a expliqué le président du Seto René Marc-Chikli aux 'Echos'.

Remboursement sous forme d'avoirs

Concernant les croisières, le Seto précise que cette disposition peut être adaptée en fonction des contraintes des compagnies maritimes et fluviales. Des croisiéristes ont d'ailleurs commencé à prendre les mêmes mesures, MSC notamment vient d'annoncer l'arrêt de tous les départs sur l'ensemble de sa flotte jusqu'au 29 mai.

Pour rappel, le Premier ministre Edouard Philippe a confirmé le principe de l'à-valoir pour les clients concernés par un report. Ces derniers pourront en effet être remboursés sous forme d'avoirs, valables 18 mois à compter.

Ce dispositif, qui permet de limiter les remboursements pour annulation de voyage et ainsi d'aider entreprises qui ne sont pas en mesure de rembourser les vacanciers, va pouvoir être généralisé grâce à l'adoption d'une ordonnance présentée mercredi dernier en Conseil des ministres.

Une perte d'1 milliard d'euros

Selon le Seto, la perte de chiffre d'affaires pour les seuls voyages à forfait vendus par les voyagistes français est estimée à 1 milliard d'euros, entre la mi-mars et fin juin. Avec la propagation du Covid-19 dans le monde ainsi que l'instauration du confinement, les professionnels doivent faire face "à des demandes massives de remboursement en numéraire et à un contexte de forte tension sur leur trésorerie", ont indiqué le syndicat professionnel et EdV (Entreprises du Voyage).

"Nous avons commencé à souffrir dès le mois de décembre avec la crise sanitaire en Chine et en Asie. Puis nous avons dû faire face à la perte de confiance des consommateurs à partir de la mi-février. Désormais, l'activité est à zéro", a affirmé René Marc-Chikli.

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !