Accueil
»
Actualités
»
Economie
»
Consultation

Coronavirus : les voyages annulés seront remboursés sous forme de coupons

Coronavirus : les voyages annulés seront remboursés sous forme de coupons

Le Premier ministre a confirmé le principe de l'à-valoir au bénéfice des entreprises qui ne sont pas en mesure de rembourser les vacanciers...

Coronavirus : les voyages annulés seront remboursés sous forme de coupons
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Les règles pour se faire rembourser les voyages annulés vont changer... Alors que les compagnies aériennes, voyagistes et croisiéristes sont frappées de plein fouet par la crise du coronavirus, qui entraîne d'importantes restrictions sur les déplacements, le Premier ministre Edouard Philippe a annoncé que les voyageurs seront désormais remboursés sous forme d'avoirs.

"Ce sera dans les ordonnances qui sont prévues mercredi en conseil des ministres... Ceux qui devaient se faire rembourser un voyage parce qu'il a été annulé compte tenu de la crise sanitaire pourront l'être par les entreprises qui leur ont vendu ce voyage, sous forme de coupons, dans les 18 mois", a-t-il expliqué lors de son intervention télévisée lundi sur 'TF1'.

Cette mesure fait partie des 24 textes sur le fondement de la loi relative à l'état d'urgence sanitaire. Pour rappel, les vacanciers se voyaient jusqu'ici proposer un remboursement pur et simple...

"Faire en sorte que ces entreprises ne disparaissent pas"

Ces coupons de la même valeur que le voyage initialement prévu doivent permettre d'alléger les trésoreries des voyagistes, "de faire en sorte que ces entreprises ne disparaissent pas, incapables qu'elles auraient été de rembourser à un instant donné l'ensemble de ce qu'elles avaient vendu à leurs clients", a affirmé Edouard Philippe.

Toutefois, l'association de consommateurs CLCV a indiqué à 'France Bleu' qu'un remboursement des voyageurs restait possible. "Si les consommateurs n'ont pas pu ou eu envie de reporter le voyage dans les 18 mois, ils auront quand même droit au remboursement", a expliqué Jean-Yves Mano, président de l'association.

Des demandes massives de remboursement

Compte tenu de la situation de crise "sans précédent" pour le secteur du voyage, la possibilité d'octroyer un "à-valoir" semblait être un enjeu crucial pour les entreprises. Dans un communiqué commun, le Seto (Syndicat des entreprises du tour-operating) et EdV (Entreprises du Voyage) affirment que les professionnels doivent faire face "à des demandes massives de remboursement en numéraire et à un contexte de forte tension sur leur trésorerie".

Pour rappel, une directive européenne relative aux voyages à forfait, mise en oeuvre en juillet 2018, impose aux opérateurs de rembourser leurs clients. Jean-François Rial, président de l'agence Voyageurs du Monde et vice-président du Seto avait alors estimé que si le remboursement devait s'appliquer à tous les clients, 80% des voyagistes feraient faillite...

©2020,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !