Accueil
»
Actualités
»
Economie
»
Consultation

Coronavirus : les patrons de PME face à la crise

Coronavirus : les patrons de PME face à la crise

S'ils sont durement touchés, moins de 1% des chef d'entreprises envisagent à ce stade une liquidation de leur entreprise.

Coronavirus : les patrons de PME face à la crise
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Les dirigeants de PME ont, sans grande surprise, été ébranlés par la pandémie de coronavirus qui a paralysé une bonne partie de l'activité en France. Selon le baromètre trimestriel de la BPI et de l'institut Rexecode, une écrasante majorité (91%) estime que la crise amputera leur chiffre d'affaires annuel en 2020.

Ils sont 41% à tabler sur une baisse de leurs revenus comprise entre 10% et 30%, tandis que 41% d'entre eux prévoient une baisse supérieure à 30%. "Cette perte s'explique principalement par le manque de débouchés (cité par 45% des dirigeants), en cohérence avec la forte progression des contraintes de demande ce trimestre", peut-on lire dans un communiqué.

Pour 36% des dirigeants, la perte d'activité est directement liée à la fermeture réglementaire de leur entreprise. Seuls 5% des chefs d'entreprise s'attendent à un impact neutre ou positif de la crise sur leur activité.

Un retour à la normale difficile

Autre enseignement de ce baromètre : 59% des dirigeants de PME estiment que le retour à la normale se fera difficilement après la levée des mesures de confinement. Ils sont tout de même 40% à anticiper un rétablissement rapide, mais sans rattrapage des pertes d'activité accumulées pendant la crise, pour 29% des chefs d'entreprise. Moins de 1% des sondés envisagent à ce stade une liquidation de leur entreprise.

Les dispositifs de soutien proposés par le gouvernement ont été utilisés. Les PME ont massivement recours à l'activité partielle (79%) et au report de charges (58%). Par ailleurs, 44% ont déjà demandé un Prêt Garanti par l'Etat et 27% envisagent de le faire. En conséquence, si un-tiers des PME jugent leur trésorerie suffisante pour affronter la crise, près de la moitié estiment que les difficultés de trésorerie seront surmontables tandis que 7% estiment qu'elles seront insurmontables.

Les projets d'embauche en question

Seul un tiers des dirigeants qui avaient des projets d'investissement (81%) envisagent de les maintenir. Près de la moitié évoquent des contraintes de trésorerie et 27% l'insuffisance des débouchés.

Enfin, "36% des dirigeants qui avaient des projets d'embauche (77%) envisagent de les maintenir, tandis que 41% comptent les reporter et 23% les annuler".

©2020,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !