Accueil
»
Actualités
»
Economie
»
Consultation

Coronavirus : Leclerc appelle à ne pas se précipiter sur les masques

Coronavirus : Leclerc appelle à ne pas se précipiter sur les masques

"Il ne faudra pas refaire le coup des pâtes avec les masques" et "que la population se précipite pour en acheter", a prévenu le PDG Michel-Edouard Leclerc.

Coronavirus : Leclerc appelle à ne pas se précipiter sur les masques
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Le déconfinement ne se fera pas sans masque en France... Après les pharmaciens et les buralistes, les supermarchés vont pouvoir vendre des masques jetables ou réutilisables. Sur 'BFMTV' ce jeudi, Jean-Edouard Leclerc a expliqué comment se déroulera la distribution des masques dans ses enseignes.

Contrairement à Carrefour, ils ne seront pas exposés en rayon ou en caisse, mais mis à disposition "dans un espace dédié "où il faudra respecter un protocole", a précisé le patron de Leclerc, insistant que le fait que "ces masques sont pour le déconfinement, il ne faudra pas refaire le coup des pâtes avec les masques" et "que la population se précipite pour en acheter".

Le patron de l'enseigne de grande distribution rappelle d'ailleurs que les Français ont adopté de nouvelles habitudes de consommation pendant le confinement, pointant "des comportements inédits" observés depuis plus d'un mois et demi maintenant...

170 millions de masques chirurgicaux lavables et à usage unique

Michel-Edouard Leclerc explique qu'il y a d'abord eu "la période de rush avec pas mal d'incivilités et du surstockage de produits d'épicerie sèche qui étaient au fond tous les produits dont on avait dit qu'ils n'étaient pas extra pour la santé", a indiqué le PDG de Leclerc. Il précise que "tout cela a été stocké et ça a constitué le chiffre d'affaires des groupes de distribution alimentaire pendant les trois ou quatre jours de rush avant le confinement".

Alors que Carrefour a dit avoir "sécurisé" 225 millions de masques pour les Français, Leclerc attend une commande de 170 millions de masques chirurgicaux lavables et à usage unique qui seront commercialisés à partir de la semaine prochaine ou dès le 11 mai.

Intermarché a, de son côté, indiqué que 90 millions de masques seront destinés aux clients, mais que ces derniers devront les réserver. Dans les magasins Système U, 15 millions de masques seront vendus à partir de lundi au prix "de 6 euros le paquet de 10".

Port du masque pas obligatoire chez Leclerc

Par ailleurs, comme l'avait annoncé le Premier ministre Edouard Philippe dans son plan de déconfinement : les commerçants pourront interdire l'entrée dans leur magasin aux clients dépourvus de masque de protection à partir du le 11 mai. "Pas chez nous", a indiqué le PDG.

Chez Leclerc, le port du masque ne sera en effet pas obligatoire pour accéder aux magasins. "Nous savons très bien que les citoyens français ont très peu de masques et que cela va être une course contre la montre pour s'équiper [...] il sera recommandé mais pas imposé dans les magasins", a expliqué Michel-Edouard Leclerc.

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !