Accueil
»
Actualités
»
Economie
»
Consultation

Coronavirus : le patron de Virgin Atlantic appelle à l'aide

Coronavirus : le patron de Virgin Atlantic appelle à l'aide

Virgin Atlantic, basée au Royaume-Uni, est détenue à 51% par le groupe Virgin de Branson et la compagnie américaine Delta en possède les 49% restants...

Coronavirus : le patron de Virgin Atlantic appelle à l'aide
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — La compagnie aérienne Virgin Atlantic pourra-t-elle survivre à la crise du coronavirus ? Seulement à la condition de bénéficier d'un soutien financier de Londres, a prévenu son fondateur, Richard Branson...

"Nous ferons tout notre possible pour sauver la compagnie, mais nous aurons besoin pour cela d'un soutien du gouvernement face à la grave incertitude qui entoure aujourd'hui le secteur des voyages et nous empêche de savoir combien de temps nos avions seront cloués au sol", écrit-il dans un message aux salariés. "Ce serait sous la forme d'un prêt commercial, pas de l'argent gratuit, et la compagnie devrait le rembourser", ajoute-t-il...

Virgin Atlantic, basée au Royaume-Uni, est détenue à 51% par le groupe Virgin de Branson et la compagnie américaine Delta en possède les 49% restants.

Un coup de pouce supplémentaire

Le mois dernier, Virgin Atlantic avait demandé aux pouvoirs publics une aide financière supplémentaire qui viendrait s'ajouter au dispositif mis en place par le gouvernement pour aider toutes les entreprises britanniques. Aucune décision n'a encore été prise...

Dans le même message, Richard Branson se défend des critiques portées à son encontre. "J'ai vu beaucoup de commentaires sur ma richesse nette, écrit-il, mais elle est calculée sur la valeur des affaires menées par le groupe Virgin dans le monde avant cette crise, et pas sur un compte en banque prêt à des retraits."

Mauvais signaux

L'Association internationale du transport aérien (IATA) multiplie les signaux d'alerte ces dernières semaines pour le secteur aérien. Deux millions de vols annulés seront dans le monde d'ici au 30 juin, et les revenus devraient chuter de 44% en 2020 avec l'épidémie de coronavirus qui frappe la planète. Selon ses projections, 25 millions d'emplois à travers le monde sont menacés dans le secteur du transport aérien, pratiquement stoppé par la pandémie du coronavirus et ayant besoin en urgence d'aides publiques.

Ces dernières heures, la compagnie 'low cost' Norwegian a été obligée de mettre en faillite quatre de ses filiales, en Suède et au Danemark, allongeant encore un peu plus la liste des entreprises en grande difficulté...

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !