Accueil
»
Actualités
»
Economie
»
Consultation

Coronavirus : le "déconfinement" sans doute pas "en une fois" selon Edouard Philippe

Coronavirus : le "déconfinement" sans doute pas "en une fois" selon Edouard Philippe

Le Premier ministre espère pouvoir présenter une stratégie de sortie de confinement "dans la semaine", voire "les jours qui viennent".

Coronavirus : le 'déconfinement' sans doute pas 'en une fois' selon Edouard Philippe
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Comment le gouvernement envisage le "déconfinement" ? Devant la commission d'information des députés, le Premier ministre Edouard Philippe a évoqué mercredi quelques pistes concernant la sortie du confinement mis en place le 17 mars, affirmant être en train "d'examiner des scénarios en fonction des hypothèses".

"Il est probable que nous ne nous acheminions pas vers un 'déconfinement' qui serait général et absolu, en une fois, partout et pour tout le monde", insistant sur le fait que "la discussion sur le 'déconfinement' devra avoir lieu... Elle devra prendre en compte les impératifs de santé".

"Nous espérons, et là encore je suis prudent, pouvoir présenter une stratégie de 'déconfinement' dans la semaine, les jours qui viennent pour pouvoir donner une perspective à nos concitoyens", a ajouté le Premier ministre. Pour rappel, le confinement général en France est pour l'heure ordonné jusqu'au 15 avril...

Plusieurs hypothèses

Edouard Philippe a dans le même temps jugé la question de "redoutablement complexe", rappelant qu'il n'y avait "pas de précédent" ni de "méthode éprouvée". Il a évoqué plusieurs hypothèses. Cette sortie de confinement pourrait en effet se faire en fonction des régions, selon les résultats des tests, ou bien encore selon l'âge des Français.

Le chef du gouvernement a ajouté, qu'en l'absence de traitement éprouvé, un "indicateur" restait "décisif" pour le 'déconfinement' : "le nombre de cas sévères", alors que l'exécutif tente de faire en sorte que ce volume "ne dépasse pas le nombre de places d'accueil en service de réanimation".

La rentrée dans les écoles, "liée au 'déconfinement'

Par ailleurs, le Premier ministre a souligné que la question de la rentrée dans les écoles, collèges et lycées était "liée à la question générale du 'déconfinement'". Le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer avait avancé la date du 4 mai, mais Edouard Philippe a averti qu'il ne s'agissait que d'une "hypothèse"...

Il est "désormais acquis qu'il ne sera pas possible d'organiser dans des conditions normales le Bac 2020", a-t-il affirmé, ajoutant qu'il s'exprimera prochainement sur le sujet, tandis que Jean-Michel Blanquer "est en train de consulter et instruire les solutions".

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !