Accueil
»
Actualités
»
Economie
»
Consultation

Coronavirus : "La chaîne alimentaire tient, il n'y aura pas de pénurie", réaffirme Didier Guillaume

Coronavirus : "La chaîne alimentaire tient, il n'y aura pas de pénurie", réaffirme Didier Guillaume

Malgré les difficultés, le ministre de l'Agriculture assure que l'organisation de la chaîne alimentaire "tient", alors que 240.000 personnes ont déjà répondu à l'appel du gouvernement pour répondre aux besoins de la filière.

Coronavirus : 'La chaîne alimentaire tient, il n'y aura pas de pénurie', réaffirme Didier Guillaume

(Boursier.com) — Malgré certains rayons un peu moins garnis dans les supermarchés, les Français n'auront pas à s'inquiéter... Lors du compte rendu du Conseil des Ministres, Didier Guillaume a réaffirmé que l'approvisionnement alimentaire sera bien assuré dans l'Hexagone.

"La chaîne alimentaire tient, il n'y aura pas de pénurie en France", a confirmé le ministre de l'Agriculture en réponse aux inquiétudes sur le ralentissement des activités agricoles provoqué par le confinement mis en place dans le pays, depuis le 17 mars pour freiner la propagation de la pandémie de coronavirus.

"Il y a forcément un certain nombres de difficultés auxquelles nous devons faire face, mais l'agriculture française continue de produire pour alimenter nos concitoyens", a-t-il ajouté...

Le secteur de la pêche en difficulté

Didier Guillaume a toutefois relevé des "difficultés dans la production", "immenses" pour le secteur de la pêche, qui a perdu 50% de son activité avec la fermeture des restaurants et l'arrêt des exportations. Le ministre a également souligné que le secteur des fruits et légumes était confronté à des problèmes de surproduction.

A ses côtés, le ministre de l'Economie et des Finances Bruno Le Maire a également assuré que tout le monde était mobilisé pour faire en sorte que "chacun puisse trouver en rayon les produits dont il a besoin". Selon lui, "90 à 95% des références sont disponibles" dans les magasins, il n'y a donc "pas de risque sur les biens essentiels" selon les distributeurs. Les prix alimentaires restent stables, avec une hausse de 0,01% en mars hors produits frais traditionnels, a-t-il précisé...

Déjà 240.000 volontaires

Par ailleurs, la plateforme de recrutement mise en place sur internet par les ministères de l'Agriculture et de l'Economie et Pôle emploi, destinée aux volontaires qui souhaitent travailler auprès des agriculteurs se trouvant près de chez eux, compte désormais 240.000 inscrits. Pour rappel, le ministre a lancé fin mars un appel aux personnes n'ayant plus d'activité en raison de la pandémie de Covid-19 à rejoindre "la grande armée de l'agriculture française".

La filière agricole française estimait avoir besoin d'environ 200.000 saisonniers pour remplacer notamment les étrangers venant habituellement participer aux récoltes, mais bloqués à cause du confinement...

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !