Accueil
»
Actualités
»
Economie
»
Consultation

Coronavirus : Amazon France devra limiter ses livraisons à l'essentiel

Coronavirus : Amazon France devra limiter ses livraisons à l'essentiel

Le tribunal judiciaire de Nanterre a contraint les entrepôts français du géant américain à restreindre leur activité pendant la pandémie de coronavirus.

Coronavirus : Amazon France devra limiter ses livraisons à l'essentiel
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Il s'agit d'une décision inédite... Suite à une plainte déposée par l'Union syndicale Solidaires en référé le 8 avril dernier, Amazon France va devoir limiter, sous 24 heures, son activité de vente et de livraison à des marchandises dites "essentielles", comme l'a ordonné ce mardi le tribunal de Nanterre (Hauts-de-Seine).

"Le juge ordonne de limiter, dans les 24 heures et sous astreinte de 1 million d'euros par jour de retard, l'activité aux marchandises essentielles dans la période dans l'attente d'une évaluation des risques épidémiques en y associant les représentants du personnel !", a détaillé SUD Commerce, le syndicat du commerce rattaché à l'Union syndicale Solidaires sur Twitter.

Une victoire pour les syndicats qui dénonçaient la faible protection des salariés face à la pandémie de Covid-19. Ce point avait d'ailleurs été mis en lumière la semaine dernière par cinq mises en demeure de l'inspection du travail dans plusieurs dépôts.

Cinq entrepôts épinglés par le ministère du Travail

L'Union syndicale Solidaires affirmait alors qu'Amazon poursuivait son activité "comme si de rien n'était, en dépit de la mobilisation du personnel, des mises en demeure des syndicats, de l'inspection et de la médecine du travail, mais aussi des critiques des ministres de l'Economie et du Travail". En effet, cinq entrepôts du géant américain, sur les six qu'il compte en France, avaient été épinglés la semaine dernière par le ministère du Travail pour la mauvaise protection de leurs salariés.

Cette mise au ralenti forcée, d'une durée d'un mois, doit permettre à l'entreprise de réaliser une évaluation des risques liés à la pandémie de coronavirus au sein de ses entrepôts, alors qu'il a été estimé qu'Amazon France a "de façon évidente, méconnu son obligation de sécurité et de prévention de la santé des salariés".

Produits alimentaires, d'hygiène et médicaux

Le tribunal judiciaire a ainsi ordonné au géant Amazon en France de "restreindre l'activité de ses entrepôts aux seules activités de réception des marchandises, de préparation et d'expédition des commandes de produits alimentaires, de produits d'hygiène et de produits médicaux".

Officiellement, un salarié du groupe, qui travaillait dans l'entrepôt de Brétigny-sur-Orge, a été placé en réanimation. Les syndicats soutiennent toutefois que des dizaines de personnes contaminées n'ont pas comptabilisées. Face à leurs inquiétudes, l'absentéisme des salariés a d'ailleurs atteint des taux records, "entre 40 et 60%", selon les sites et les syndicats.

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !