Accueil
»
Actualités
»
Economie
»
Consultation

Coronavirus : activité et consommation chutent d'un tiers en France !

Coronavirus : activité et consommation chutent d'un tiers en France !

Un confinement d'un mois aurait un impact de l'ordre d'une douzaine de points de PIB trimestriel en moins, soit 3 points de PIB annuel, selon l'Insee.

Coronavirus : activité et consommation chutent d'un tiers en France !
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — C'est la conséquence de la mise en place des mesures de confinement pour ralentir la progression de l'épidémie de coronavirus... L'Insee a publié jeudi des chiffres pessimistes pour la France : il estime que l'activité économique ainsi que la consommation totale des ménages français s'établissent à environ 65% de leur niveau habituel.

Cet écart d'environ un tiers entre l'activité économique estimée pendant la dernière semaine de mars et l'activité d'une semaine "normale" est "cohérent avec les premières informations disponibles sur la situation des salariés, dont un tiers environ serait en activité sur le lieu habituel de travail, un tiers en télétravail et le dernier tiers en chômage partiel", estime l'institut de la statistique.

Trop tôt pour des prévisions

L'Insee, qui publie donc sa première estimation de l'incidence de la crise sanitaire sur l'activité économique en France, prend néanmoins des pincettes. Il prévient qu'il est prématuré de tenter d'estimer l'ampleur de l'impact économique global de cette crise, l'Insee précise que "comptablement, un confinement d'un mois aurait un impact de l'ordre d'une douzaine de points de PIB trimestriel en moins, soit 3 points de PIB annuel".

La loi de finance rectificative promulguée lundi, qui acte le plan de soutien de 45 milliards d'euros mis en place par le gouvernement pour soutenir l'économie française face aux répercussions de cette crise sanitaire, a été construite sur l'hypothèse d'une contraction de 1% du PIB de la France cette année.

La plus grande crise depuis 1929

Mais le ministre de l'Economie et des Finances, Bruno Le Maire, qui décrit la situation actuelle comme une crise économique sans précédent depuis la Grande Dépression de 1929, a prévenu depuis que le chiffre de la croissance française en 2020 serait "bien inférieur" à cette estimation.

Près de 100.000 entreprises françaises ont fait une demande d'activité partielle en raison de l'épidémie de coronavirus et 1,2 million de salariés sont concernés, pour un montant total de près de 4 milliards d'euros, a annoncé mercredi le ministère du Travail.

"En deux jours, ce sont donc plus de 500.000 salariés et 60.000 entreprises supplémentaires qui ont été pris en charge par le nouveau système de chômage partiel", a-t-il précisé...

©2020,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !