Accueil
»
Actualités
»
Economie
»
Consultation

Coronavirus : 69% des entreprises des Hauts-de-France ont fermé

Coronavirus : 69% des entreprises des Hauts-de-France ont fermé

Selon une enquête de la Chambre de Commerce et d'Industrie, 58% des chefs d'entreprises dans les Hauts-de-France disent qu'ils vont devoir licencier si le confinement venait à être prolongé.

Coronavirus : 69% des entreprises des Hauts-de-France ont fermé
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Depuis le début de la propagation du Covid-19, l'Oise est considéré comme l'un des principaux "cluster" de France et le département le plus touché, largement, des Hauts-de-France. Dans la région d'ailleurs, les entreprises sont nombreuses a avoir du mal à amortir leur activité durant la crise, comme l'a révélé une étude publiée par la Chambre de Commerce et d'Industrie (CCI) des Hauts-de-France.

Sur les 22.000 entreprises sollicitées, 3.104 ont répondu à l'enquête de la CCI. Il en ressort que 69% d'entre elles sont aujourd'hui fermées, "parce qu'elles en sont contraintes ou parce qu'elles ont pris la décision de fermer". Parmi elles, 60% ont complètement arrêté leur activité.

Au total, "99% sont touchées" à plus ou moins grande échelle par les conséquences du confinement, a indiqué le président de la CCI Hauts-de-France Philippe Hourdain à 'France Bleu', ajoutant que tous les secteurs d'activités sont touchés.

L'hôtellerie-restauration souffre le plus

Mais l'hôtellerie-restauration est le secteur qui souffre le plus : 88% des entreprises sont fermées et le secteur accuse une perte de chiffre d'affaires de 51% depuis janvier 2020. Les services aux particuliers(-51% par rapport à janvier), le commerce de détails (-48%) et le BTP (-33%) ne sont pas non plus épargnés.

La baisse moyenne du chiffre d'affaire est de 44% dans les Hauts-de-France."Personne n'est épargnée", a insisté Philippe Hourdain, évoquant une crise d'une "violence sans précédent".

Des disparités entre les zones géographiques ont également été relevées. Les entreprises du Grand Lille ont notamment perdu environ 42% de leur chiffre d'affaires, soit un peu moins que sur le littoral des Hauts-de-France (-47% par rapport à janvier).

Vers des licenciements massifs ?

A ce jour 7% des chefs d'entreprises des Hauts-de-France disent qu'ils vont devoir licencier, selon l'étude. Ce chiffre monte à 58% si le confinement venait à être prolongé. A cela il faut ajouter la crainte des dépôts de bilan, alors que 65% des chefs d'entreprises craignent d'y être contraints si la pandémie s'aggrave.

Pour l'heure, 82% des entreprises ont mis leurs salariés en chômage partiel. Sans surprise, les secteurs les plus concernés par l'activité partielle sont encore une fois les hôtels, cafés et restaurants (98%), le BTP (95%), le transport logistique (90%) et le commerce de détail (86%), a précisé la CCI.

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !