"Cookies" : la Cnil inflige de lourdes amendes à Facebook et Google

"Cookies" : la Cnil inflige de lourdes amendes à Facebook et Google

Google reçoit une amende de 150 millions d'euros et Facebook de 60 millions d'euros pour leurs pratiques en matière de cookies...

'Cookies' : la Cnil inflige de lourdes amendes à Facebook et Google
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — 150 millions d'euros pour Google et 60 millions d'euros pour Facebook... A la suite de contrôles, la Commission nationale de l'informatique et des libertés (Cnil) a indiqué ce jeudi avoir infligé aux deux poids lourds du net des amendes de plusieurs dizaines de millions d'euros pour leurs pratiques de cookies, ces petits fichiers qui permettent de pister un internaute pour lui proposer notamment de la publicité ciblée.

"La Cnil a constaté que les sites Facebook.com, Google.fr et Youtube.com ne permettent pas de refuser les cookies aussi simplement que de les accepter. Elle sanctionne Google à hauteur de 150 millions d'euros et Facebook à 60 millions d'euros et leur enjoint de se mettre en conformité dans un délai de trois mois", a expliqué le gendarme français des données personnelles.

Si les plateformes proposent bien un bouton permettant d'accepter immédiatement les cookies, ils ne mettent pas en revanche en place "de solution équivalente (bouton ou autre) pour permettre à l'internaute de refuser facilement le dépôt de ces cookies", fait-il remarquer.

Un procédé qui "porte atteinte à la liberté du consentement"

"Plusieurs clics sont nécessaires pour refuser tous les cookies, contre un seul pour les accepter", souligne la formation restreinte, organe de la Cnil chargé de prononcer les sanctions, qui estime que "ce procédé porte atteinte à la liberté du consentement".

"Dès lors que, sur internet, l'utilisateur s'attend à pouvoir rapidement consulter un site, le fait de ne pas pouvoir refuser les cookies aussi simplement qu'on peut les accepter biaise son choix en faveur du consentement", rappelle-t-elle.

Record pour Google

En plus de ces amendes, la formation restreinte a enjoint aux sociétés "de mettre à disposition des internautes situés en France, dans un délai de 3 mois, un moyen permettant de refuser les cookies aussi simplement que celui existant pour les accepter" pour garantir la liberté de leur consentement. "A défaut, les sociétés devront chacune payer une astreinte de 100.000 euros par jour de retard", a-t-elle indiqué.

A la suite de la décision de la Cnil, Google a annoncé un changement de ses pratiques. "Les internautes nous font confiance afin de respecter leur droit à la vie privée et veiller à leur sécurité. Dans le respect de ces attentes, nous nous engageons à mettre en place de nouveaux changements, ainsi qu'à travailler activement avec la Cnil en réponse à sa décision, dans le cadre de la directive ePrivacy", a assuré un porte-parole de Google.

Pour Google, le montant de l'amende est un record toutes catégories pour les sanctions infligées par la Cnil. En décembre 2020, le géant américain avait reçu une amende de 100 millions d'euros, qui portait déjà sur le non-respect de la législation sur les cookies.

©2022

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !