Accueil
»
Actualités
»
Economie
»
Consultation

Convention climat : 15 milliards d'euros supplémentaires pour "la conversion écologique"

Convention climat : 15 milliards d'euros supplémentaires pour "la conversion écologique"

Le président de la République a notamment promis la mise en place d'un "fonds de transformation écologique de notre économie dans le plan de relance", pour "investir dans les transports propres, rénover nos bâtiments"...

Convention climat : 15 milliards d'euros supplémentaires pour 'la conversion écologique'
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Au lendemain d'une puissante poussée des écologistes au second tour des élections municipales, Emmanuel Macron a annoncé lundi, lors d'une présentation des conclusions de la Convention citoyenne pour le climat dans les jardins de l'Elysée, que 15 milliards d'euros supplémentaires sur deux ans seront injectés "pour la conversion écologique de notre économie".

Le chef de l'Etat a notamment promis la mise en place d'un "fonds de transformation écologique de notre économie dans le plan de relance", pour notamment "investir dans les transports propres, rénover nos bâtiments" et "inventer les industries de demain".

Un projet de loi reprenant la quasi-intégralité des propositions de ce forum, mis en place en octobre 2019, après la crise des “Gilets jaunes”, devrait être présenté d'ici la fin de l'été...

146 propositions retenues

Au total, 146 des 149 propositions de la Convention ont été retenues : certaines en l'état, d'autres qui auront besoin d'être "affinées ou complétées", a précisé le président de la République. Il s'est notamment dit favorable à une réécriture de l'article premier la Constitution pour y introduire les notions de biodiversité, d'environnement et de lutte contre le changement climatique, comme l'avait proposé la Convention.

En revanche, Emmanuel Macron a rejeté celle d'une taxe de 4% sur les dividendes, qui découragerait selon lui l'investissement, et invalidé la proposition de réécrire le préambule de la Constitution en plaçant l'environnement au-dessus des autres valeurs fondamentales. Par ailleurs, il a souhaité le report d'un débat sur la proposition "choc", visant à limiter la vitesse à 110 km/h sur les autoroutes...

Un référendum en 2021

"Je veux ainsi que nous puissions engager, d'abord à l'Assemblée nationale et au Sénat, sur la base de vos propositions, un texte en vue d'une réforme constitutionnelle. Je souhaite la voir aboutir d'ici fin 2021 et je suis prêt à recourir au référendum si celui-ci est constitutionnellement possible, après le vote des Chambres", a affirmé le président, qui s'est également dit ouvert à un autre référendum sur un ou plusieurs textes de loi reprenant des mesures proposées par la Convention.

Les propositions d'Emmanuel Macron sur l'écologie interviennent alors que le deuxième tour des élections municipales, qui s'est tenu dimanche, a été marqué par une "vague verte", les écologistes l'ayant l'emporté dans plusieurs grandes villes de France comme Lyon, Bordeaux, Strasbourg, Tours, Annecy, Poitiers, Besançon, en plus d'être reconduits à Grenoble...

©2020,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !