»
»
»
Consultation

Contrefaçon : plus de 468.000 emplois perdus en Europe

Contrefaçon : plus de 468.000 emplois perdus en Europe

Les faux vêtements, médicaments et smartphones achetés par les consommateurs pénalisent les entreprises, mais aussi les travailleurs, selon une étude de l'Office de l'Union européenne pour la propriété intellectuelle (EUIPO).

Contrefaçon : plus de 468.000 emplois perdus en Europe
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Des copies et des produits piratés qui coûtent très cher à l'Europe... Selon le dernier rapport de l'Office de l'Union européenne pour la propriété intellectuelle (EUIPO), la facture de la contrefaçon s'élève chaque année à 56 milliards d'euros pour onze secteurs clef de l'économie européenne et près de 6,8 milliards d'euros rien qu'à la France.

L'habillent le plus touché

Les pertes directes dues au piratage et à la contrefaçon représentent en moyenne 7,4% des ventes annuelles dans ces secteurs en Europe. Dans le détail, c'est l'habillement qui est le plus touché, à hauteur de 28,4 millions d'euros, soit 9,7% de l'activité du secteur. Les médicaments arrivent juste derrière, avec 9,57 millions et 3,9% des ventes. Les produits de beauté (7,05 millions d'euros), les smartphones (4,21 millions) et les vins et spiritueux (2,39 millions) suivent.

Des milliers d'emplois perdus

Cette contrefaçon pèse aussi sur les travailleurs : un peu plus de 468.000 emplois seraient directement perdus en Europe à cause de ces activités. Les gouvernements européens passeraient quant à eux à côté de 16,3 milliards d'euros de recettes fiscales. En France, la valeur totale du manque à gagner en termes de ventes s'élève à 105 euros par citoyen français et par an, estime l'EUIPO.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com