Accueil
»
Actualités
»
Economie
»
Consultation

Contrat JEDI : Amazon exige des explications de Donald Trump

Contrat JEDI : Amazon exige des explications de Donald Trump

La société de Jeff Bezos souhaite faire témoigner le président américain sur la perte d'un contrat massif de 10 milliards de dollars, portant sur le stockage de données en ligne, et qui avait finalement été attribué à Microsoft fin octobre.

Contrat JEDI : Amazon exige des explications de Donald Trump
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Amazon veut des réponses... Dans le cadre d'une procédure ouverte après l'octroi par le Pentagone d'un contrat à Microsoft, la filiale du géant américain, Amazon Web Services (AWS), a annoncé lundi vouloir faire témoigner Donald Trump, le président américain, et son secrétaire à la Défense, Mark Esper.

"Pour que l'opinion publique garde sa confiance dans le système des marchés publics, il convient qu'une enquête soit faite, tout particulièrement à la lumière de l'ordre donné par le président Trump de nuire à Amazon", a affirmé un représentant du géant américain.

Selon Amazon Web Services, qui mène une campagne judiciaire pour obtenir l'annulation de la décision du Pentagone, ce contrat JEDI (Joint Enterprise Defense Infrastructure Cloud) de 10 milliards de dollars a été octroyé à Microsoft après des pressions exercées par Donald Trump pour nuire au groupe de Jeff Bezos, une personnalité à l'encontre de laquelle il nourrit une forte animosité.

Trump s'est-il servi de "sa position de président" ?

Selon ce même porte-parole, "le président a plusieurs fois démontré qu'il entendait se servir de sa position de président et de commandant en chef pour interférer dans la prise de décisions, notamment en matière de marchés publics fédéraux, pour faire valoir ses intérêts". "La question qui se pose est celle de savoir si le président des Etats-Unis peut être autorisé à utiliser le budget du département de la Défense à des fins personnelles et politiques", a-t-il ajouté.

Pour rappel, le contrat portait sur la fourniture à l'armée américaine d'un dispositif de stockage d'informations accessible à distance. Plusieurs autres géants américains de l'informatique étaient sur la ligne de départ pour le décrocher, tels que IBM, Oracle ou encore Google.

Procédure lancée pour faire geler l'octroi du contrat JEDI

Le mois dernier, Amazon avait lancé une procédure afin de faire geler l'octroi du contrat JEDI à Microsoft jusqu'à ce que la justice se prononce sur les conditions dans lesquelles le groupe de Jeff Bezos a été évincé.

Suite au verdict du Pentagone en octobre dernier, AWS avait immédiatement réagi et s'était dit "surpris de cette conclusion", alors que la filiale d'Amazon était considérée comme favori par les analystes. AWS estimait d'ailleurs qu'une "évaluation détaillée fondée purement sur la comparaison des offres" aurait "clairement mené à une issue différente".

©2020,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com