Accueil
»
Actualités
»
Economie
»
Consultation

Contenus haineux : Disney décide à son tour de boycotter Facebook

Contenus haineux : Disney décide à son tour de boycotter Facebook

Selon le 'Wall Street Journal', le groupe de divertissement, qui n'a pas fait d'annonce publique, s'est imposé comme le premier annonceur sur Facebook au cours des six premiers mois de l'année...

Contenus haineux : Disney décide à son tour de boycotter Facebook
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Disney aurait rejoint la liste des annonceurs qui boycottent Facebook... Alors que près de 1.000 entreprises ont déjà décidé de suspendre leurs achats de publicités sur le réseau social, le géant du divertissement va réduire ses dépenses publicitaires pour son service de streaming Disney+ et pour ses chaînes de télévision, selon les informations du 'Wall Street Journal'.

Disney "s'inquiète de l'application par Facebook de ses règles concernant les contenus répréhensibles", écrit le quotidien national américain, qui s'appuie sur des sources anonymes. Le groupe aurait également arrêté d'acheter des espaces pour Hulu, son autre plateforme vidéo, sur Instagram, filiale de Facebook.

Pour rappel, plusieurs grandes marques ont suspendu leurs publicités sur le réseau social, rejoignant la campagne "StopHateForProfit", qui dénonce les propos haineux sur ces réseaux. Parmi elles, on retrouve notamment Adidas, Puma, Levis, Coca-Cola, Starbucks, Ford ou encore Unilever (Lipton, Magnum, Dove...).

Disney, l'un des plus gros annonceurs sur Facebook

Si les informations du 'WSJ' se confirment, il s'agirait d'un vrai coup dur financier pour le réseau social, qui compte environ 1,7 milliard d'utilisateurs quotidiens... Le géant Disney, qui n'a pas fait d'annonce publique, était le premier annonceur américain sur Facebook au cours des six premiers mois de l'année. En 2019, il était en deuxième position, derrière Home Depot.

Au premier semestre 2020, Disney aurait ainsi dépensé environ 210 millions de dollars en publicités sur Facebook pour son service de streaming aux Etats-Unis, et environ 16 millions de dollars pour des publicités Hulu sur Instagram entre le 15 avril et le 30 juin...

Réunion décevante

Alors que Facebook avait assuré qu'il modifierait ses politiques concernant les discours haineux et la désinformation sur ses plateformes, les associations à l'origine du boycott, comme l'Anti-Defamation League et la NAACP (une association centenaire de défense des droits des Noirs), affirment que la dernière réunion avec le réseau social avait été décevante.

"Au lieu de s'engager sur un programme pour lutter contre la haine et la désinformation sur Facebook, les dirigeants de la société ont livré les mêmes vieux discours pour essayer de nous apaiser sans répondre à nos demandes", avait tweeté début juillet Jessica Gonzalez, co-présidente de l'association Free Press. Les associations ont prévu de poursuivre la campagne "StopHateForProfit", tant que Facebook ne prendra pas "au sérieux" leurs demandes....

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !