Accueil
»
Actualités
»
Economie
»
Consultation

Consommation : 60 millions de consommateurs décerne ses "cactus de la conso"

Consommation : 60 millions de consommateurs décerne ses "cactus de la conso"

Le cactus d'or est pour Go voyages-Opodo, acteur majeur du tourisme en ligne, après une cascade de litiges.

Consommation : 60 millions de consommateurs décerne ses 'cactus de la conso'
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Le magazine '60 Millions de consommateurs' a décerné comme tous les ans ses "cactus de la conso", qui épinglent les entreprises qui ont le plus exaspéré ses lecteurs en 2020, sur la base de leurs courriers... Le cactus d'or est pour Go voyages-Opodo, acteur majeur du tourisme en ligne et propriété du groupe espagnol eDreams Odigeo.

"C'est la principale source de plaintes en 2020 !... Depuis le printemps, des centaines de consommateurs nous demandent chaque semaine comment récupérer l'argent versé pour des voyages qui n'ont pas eu lieu", expliquent les auteurs de ce palmarès. Certains clients attendent des sommes parfois considérables et l'entreprise rejette la faute sur les compagnies aériennes, accusées de tarder à lui verser les sommes dues. "Il se plaint d'être contraint de faire de nombreuses démarches pour récupérer l'argent de ses clients. Et comme il vend des billets d'avion qui combinent souvent plusieurs vols, il réclame des remboursements auprès de différents transporteurs : certains arrivent, d'autres pas... Un infernal capharnaüm", épingle le magazine.

Le cactus du bug de l'année est décerné à Leetchi et ses cagnottes, objet de nombreuses critiques depuis plusieurs mois. "Lors du confinement et du déconfinement, de nombreux créateurs de cagnottes en ligne Leetchi se sont plaints de ne pas parvenir à récupérer l'argent récolté - souvent pour aider des victimes de la pandémie. L'opérateur n'a cessé de leur demander des justificatifs : devis ou factures, intervention d'une association pour recevoir les fonds... Et son service client a été dépassé", explique '60 Millions de consommateurs'.

TikTok épinglé

Le cactus du bug de l'année revient aux "cadeaux malsains" de TikTok. "Plusieurs vedettes du célèbre réseau social chinois profitent de leur réputation pour demander de l'argent à des mineurs. En échange, elles promettent une recommandation publique sur le réseau ou des échanges privés. Cette pratique est encouragée par la plateforme, puisqu'elle perçoit de l'argent au passage", dénonce le magazine.

Le cactus des abus de l'année est pour le fournisseur de gaz et d'électricité Eni. Le Médiateur national de l'énergie "est effaré par le nombre de plaintes" concernant ses factures inexactes, trop-perçus non remboursés dans les temps, prélèvements indus, difficultés à résilier les contrats... Sans oublier des démarchages souvent abusifs, qui ont valu à l'entreprise une sanction de 315.000 euros infligée par la Répression des fraudes...

Arnaques et produits dangereux

Le cactus de l'arnaque de l'année revient au soutien-gorge anticancer. "Via Facebook, une galaxie d'entreprises vend des soutiens-gorge sans armatures qui permettraient de minimiser le risque de cancer du sein. Allégation totalement fantaisiste, pour vendre en fin de compte des produits de piètre qualité. Chaque commande est sous-traitée à une plateforme chinoise. Et la marge générée est, bien sûr, considérable", explique encore '60 Millions de consommateurs...

Le cactus du produit dangereux est remis aux transats pour bébé inclinés. C'est une sorte de couffin qui fait aussi office de balancelle et de transat. On peut acheter d'occasion le Lounger Rocking Seat de Graco sur le Bon Coin ou Vinted. Pourtant, ce produit a fait l'objet d'un rappel aux États-Unis début 2020. Il est considéré comme potentiellement dangereux pour les bébés, à l'instar de nombreux autres transats fortement inclinés...

©2021,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !