Accueil
»
Actualités
»
Economie
»
Consultation

Confinement : 120 milliards d'euros de perdus pour l'activité en France

Confinement : 120 milliards d'euros de perdus pour l'activité en France

Les huit semaines de confinement feront perdre à l'activité en France 120 milliards d'euros, dont plus du tiers est subi par les entreprises, selon l'OFCE.

Confinement : 120 milliards d'euros de perdus pour l'activité en France
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — La crise du coronavirus va coûter (très) cher à la France.... Selon une étude dévoilée ce lundi par l'Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE), un confinement de deux mois se traduira par 120 milliards d'euros de perdus pour l'activité, soit une réduction de 32% en huit semaines. Selon l'organisme, cela représente une diminution de près de 5 points de PIB sur l'année 2020.

Pour rappel, le gouvernement avait prévenu de son côté que le PIB de la France reculera sur l'ensemble de l'année de 8%, estimant que le choc économique provoqué par la pandémie de coronavirus ne sera pas limité aux huit semaines de confinement...

Selon l'OFCE, "une telle chute de l'activité, nonobstant la rapidité avec laquelle elle se produit, n'a jamais été observée, à part peut-être en temps de guerre".

Vers une "une spirale récessive" ?

Si près de 60% de la baisse de revenu national est absorbée par les administrations publiques (par la hausse du déficit), le reste du repli viendra impacter les comptes des sociétés. "Le risque est grand de voir s'enclencher alors une spirale récessive", en raison des "faillites et réduction de l'emploi", qui conduiront à "une réduction du revenu des ménages", et alimentera ainsi la réduction de l'activité, prévient l'OFCE.

"Le secteur de la construction est lourdement affecté du fait du coup d'arrêt de l'investissement, qu'il vienne des ménages ou des entreprises. L'industrie subit le contrecoup de la fermeture des canaux de distribution, de la réduction massive des consommations de transport des ménages et de la chute de la demande adressée à la France", précise l'étude.

9 milliards d'euros de revenus en moins pour les ménages

Selon l'OFCE, la reprise de l'activité dépendra en grande partie de la reprise de la consommation. Pour les huit semaines de confinement, les ménages français auraient accumulé "une épargne forcée" de 55 milliards d'euros. En cas de redémarrage de la consommation, la dégradation du déficit public serait ne serait que 20 milliards d'euros, soit 0,9 point de PIB. Dans ce cas, la perte annuelle d'activité serait ramenée à 2 points de revenu national au lieu de 5.

Face aux incertitudes sur la sortie de crise, l'étude relève toutefois que "l'épargne accumulée pourrait ne pas être consommée complètement et rapidement". D'autant que "les ménages verraient leur revenu se réduire de 9 milliards d'euros" pendant le confinement...

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !