»
»
»
Consultation

Conférence sociale : "les patrons doivent jouer le jeu", dit Louis Gallois

Conférence sociale : "les patrons doivent jouer le jeu", dit Louis Gallois

"Le dialogue social est un carburant pour l'économie"...

Conférence sociale : 'les patrons doivent jouer le jeu', dit Louis Gallois
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — La 3e Conférence sociale du quinquennat Hollande va s'ouvrir ce lundi, conférence à laquelle participera Louis Gallois. En prélude, l'ancien patron d'EADS et ancien Commissaire général à l'investissement, a dévoilé la teneur de ses propos dans un entretien accordé au Journal du Dimanche. Louis Gallois invite ainsi les entreprises à prendre des engagements citoyens, rappelant que "l'embauche de chômeurs de longue durée peut en être un". Il convie aussi les entreprises à "jouer le jeu", en retour des gestes financiers du gouvernement à leur encontre.

"Des engagements citoyens"

"A partir du moment où le gouvernement a fait le choix d'une politique de l'offre qui vise à apporter aux entreprises des dégrèvements fiscaux, simplifications et autres, il n'est pas anormal que celles-ci prennent des engagements de caractère citoyen", dit Louis Gallois plaidant en faveur de d'avantage d'intérêt des entreprises envers les chômeurs de longue durée, leur accompagnement à la formation professionnelle et leur retour en entreprise. "32 milliards d'euros sont consacrés à la formation professionnelle. Or 10 à 15% seulement des chômeurs et encore moins de chômeurs de longue durée y ont accès", déplore l'ancien Commissaire général à l'investissement expliquant par ailleurs qu'il faut aussi laisser du temps au temps...

"Des effets à moyen terme"...

Seulement, le gouvernement n'a pas énormément temps devant lui ; "le quinquennat est court". C'est là tout le problème du Crédit d'Impôt Compétitivité Emploi pour les responsables politiques selon Louis Gallois : "les mesures sur la compétitivité n'ont des effets qu'à moyen terme. (...) Ce n'est pas parce qu'on y consacre de l'argent un jour qu'il se passe quelque chose le lendemain. L'argent du CICE vient à peine d'arriver dans les entreprises".

Les carburants de l'économie

Louis Gallois souhaite "que les partenaires sociaux engagent une négociation sur ce chômage de longue durée et que l'Etat les accompagne". Le chômage de longue durée "touche aujourd'hui 2 millions de personnes, dont 1,1 million sont sans emploi depuis plus de deux ans". En outre selon l'ancien patron d'EADS et de la SNCF, les patrons doivent "jouer le jeu". "Ils ont intérêt à ce que la société française se débloque, à ce que le dialogue social se développe. Ce dialogue est un carburant pour l'économie. Il faut que les entreprises reconnaissent les syndicats comme des interlocuteurs valables et que les syndicats reconnaissent que l'entreprise est le lieu de la création des richesses".

©2014-2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com