Accueil
»
Actualités
»
Economie
»
Consultation

Compte personnel de formation : peut mieux faire !

Compte personnel de formation : peut mieux faire !

Si le nombre de formations est passé de 53.000 en 2015 à 383.000 en 2018, encore très peu de salariés du privé et de demandeurs d'emploi ont recours au CPF...

Compte personnel de formation : peut mieux faire !
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Quel est le bilan du compte personnel de formation ? Selon une étude dévoilée par le service de statistiques du ministère du Travail (Dares) et la Caisse des Dépôts, près de 900.000 formations ont été suivies de 2015 à 2018 par les salariés du secteur privé dans le cadre du CPF.

Créé sous le quinquennat Hollande, puis remanié par le gouvernement d'Edouard Philippe, ce dispositif a connu des débuts difficiles avant de séduire de plus en plus d'actifs sur la période étudiée. Pour la seule année 2018, la Dares a recensé 383.000 entrées en formation en 2018 contre 272.000 en 2017, soit une hausse de 41% par rapport à l'année précédente...

Même si ce chiffre constitue une belle progression, le public concerné reste encore limité. En effet, parmi les salariés du privé, le "taux de recours" à cet outil est de 1,7% seulement et de 2,1% chez les demandeurs d'emploi en 2018...

Disparités selon les catégories socioprofessionnelles

Les chiffres révélés par l'organisme de statistiques du ministère du Travail cachent par ailleurs quelques disparités selon les catégories socioprofessionnelles. Dans le détail, la proportion est plus élevée chez les cadres et les professions intellectuelles supérieures (2,7%). Chez les ouvriers, ils sont 1% seulement à avoir mobilisé leur CPF pour suivre une formation...

"Le principal blocage que les salariés évoquent lors des enquêtes pour suivre une formation est le manque de temps, plus qu'un problème de financement", indique la Dares à 'La Tribune'. Le dispositif bénéficie d'abord aux personnes diplômées du supérieur (57,5%).

L'étude fait également ressortir des disparités en fonction de l'âge. Ainsi, les jeunes de moins de 25 ans font moins appel au CPF que les autres générations (0,8%, contre 2,2% chez les 25-44 ans et 1,4% pour les personnes d'au moins 45 ans).

Les formations de langues vivantes sont les plus plébiscitées

Selon la Dares, la grande majorité des salariés du privé suivent "des formations courtes préparant à des certifications en langues", comme par exemple le TOEIC parfois indispensables dans certains métiers. Les formations en informatique (66,4% d'entre eux préparent la certification informatique TOSA et 14,5 % la certification PCIE) sont également très plébiscitées.

Enfin, les transports, la manutention et le magasinage arrivent en troisième position des secteurs ayant attiré les salariés (11,7%). Plus précisément, "25,9% des formations dans ce domaine préparent au certificat d'aptitude à la conduite en sécurité et 23,3% concernent le permis de conduire de catégorie B", indique la Dares.

©2020,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !