Compte personnel de formation : le démarchage téléphonique va (enfin) être interdit

Compte personnel de formation : le démarchage téléphonique va (enfin) être interdit

L'annonce, faite depuis le mois de juin, devrait bientôt se concrétiser, selon la ministre du Travail Élisabeth Borne.

Compte personnel de formation : le démarchage téléphonique va (enfin) être interdit
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — SMS , mails ou encore appel intempestifs pour vendre les mérites de telle ou telle formation... D'après Le Parisien, le démarchage par téléphone ou textos concernant le compte personnel de formation (CPF), qui a explosé ces derniers mois, devrait être prochainement prohibé par un amendement au projet de loi de finance...

L'annonce, faite depuis le mois de juin, devrait bientôt se concrétiser, selon la ministre du Travail Élisabeth Borne, contactée par le journal. Un amendement sera prochainement déposé au PLF. "Il s'agit de s'inspirer de la loi mise en place après les abus constatés dans le cadre de la rénovation énergétique, qui interdit tout démarchage téléphonique", explique-t-elle.

Démarchage intempestif

La forte médiatisation autour du transfert des heures de Droit individuel à la formation (DIF) vers le CPF a fait grimper en flèche le démarchage. Les nombreux messages et appel proviennent le plus souvent de centres "situés en Afrique subsaharienne ou en Israël, en contrat de sous-traitance pour la plupart avec des centres de formation", selon les informations du 'Parisien'.

Il faut dire que les montants sont alléchants : les 38 millions de comptes CPF représentent une enveloppe d'environ 53 milliards d'euros épargnés et gérés par la Caisse des dépôts. Les titulaires de ces CPF n'ont qu'à faire leur choix, sans demander leur avis à leur employeur, et payer grâce à leur "cagnotte".

"Grâce au CPF, 3,2 millions de personnes ont pu se former depuis 2 ans. Il y a autant de femmes que d'hommes, sept sur dix sont des ouvriers et des employés et deux personnes sur cinq ont plus de 50 ans, selon notre bilan. C'est une réussite" se félicite Michel Yahiel, le "père" du CPF.

Arnaques

Mais les escrocs ont aussi saisi l'aubaine de cette mise en lumière pour multiplier les arnaques : entre 10 et 12 millions d'euros avaient été détournés au mois d'août, selon la Caisse des dépôts, gestionnaire de la plateforme...

©2021

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !