»
»
»
Consultation

Commerce : un accord en vue, mais sera-t-il appliqué par Pékin ?

Commerce : un accord en vue, mais sera-t-il appliqué par Pékin ?

Robert Lighthizer, le représentant américain au commerce, a jeté un froid mercredi, en soulignant devant le Congrès américain que le plus difficile ne sera sans doute pas de conclure un accord avec la Chine, mais de le faire respecter par la suite...

Commerce : un accord en vue, mais sera-t-il appliqué par Pékin ?
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Après plusieurs semaines de signaux positifs et de réunions qualifiées de constructives, les Etats-Unis et la Chine semblent désormais s'approcher de la conclusion d'un accord commercial...

Mais Robert Lighthizer, le représentant américain au commerce -- considéré comme un "faucon" en matière commerciale--, s'est montré prudent mercredi, en soulignant d'une part qu'il restait du chemin à faire, et en insistant d'autre part sur l'importance de faire respecter l'accord lorsqu'il sera signé.

Washington appelle à un nouveau virage dans sa relation avec la Chine

Le négociateur américain a indiqué lors d'une audition devant la Chambre des représentants que de "réels progrès" ont été réalisés dans les négociations, tout en ajoutant qu'il restait encore beaucoup de points non résolus...

M. Lighthizer a tout de même estimé que son équipe et lui-même "devraient être en mesure d'obtenir un accord qui contribuera à prendre un nouveau virage dans (leur) relation économique avec la Chine".

Une nouvelle rencontre Trump-Xi prévue à Mar-a-Lago

Citant des "progrès substantiels" dans les pourparlers, Donald Trump a annoncé dimanche la prolongation des discussions au-delà de la date-butoir du 1er mars, au-delà de laquelle il menaçait de relever, de 10% à 25%, les taxes d'importation qu'il a infligées en 2018 sur 200 milliards de dollars de produits importés de Chine.

Le président américain prévoit même de rencontrer son homologue chinois Xi Jinping dans les prochaines semaines dans son domaine de Mar-a-Lago en Floride pour "signer un accord".

La Chine a manqué à ses engagements par le passé

Toutefois, Robert Lighthizer a insisté sur les difficultés qui attendent l'administration Trump si un accord était trouvé avec un pays qui n'a pas respecté ses engagements par le passé, notamment concernant les pratiques commerciales jugées déloyales de Pékin.

"Il y a encore beaucoup à faire avant qu'un accord puisse être noué et plus important encore, quand celui-ci sera signé si un accord est trouvé", a-t-il reconnu devant les élus démocrates et républicains. Il a rappelé une règle bien connue des négociateurs de traités commerciaux: "Il n'y aucun accord sur rien tant qu'il n'y a pas un accord sur tout".

"Si l'accord n'est pas appliqué véritablement, il n'aura aucune valeur"

Robert Lighthizer a rappelé que l'objectif était d'obtenir un accord se traduisant par un changement draconien des pratiques commerciales actuelles de la Chine, citant le transfert forcé des technologies américaines ou les subventions des entreprises d'Etat chinoises.

Cet accord devra être "quantifiable" et "mis en oeuvre à tous les niveaux du gouvernement", a martelé le responsable américain, rappelant que par le passé, "dans de très rares cas, ils (les Chinois) avaient respecté leurs engagements". Interrogé sur ce qui ferait le succès d'un potentiel accord, il a cité sans hésitation "sa mise en oeuvre". S'il n'était pas appliqué véritablement, cela n'aurait aucune valeur, a-t-il fait valoir...

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com