»
»
»
Consultation

Commerce : enfin un accord entre Donald Trump et ZTE ?

Le feuilleton ZTE a connu un nouveau rebondissement à la veille du week-end. Donald Trump aurait annoncé au Congrès US avoir conclu un accord pour lever les sanctions contre le groupe télécoms chinois, en échange du paiement d'une lourde amende.

Commerce : enfin un accord entre Donald Trump et ZTE ?
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — La firme chinoise d'équipements télécoms ZTE est devenue un abcès de fixation dans les difficiles négociations commerciales en cours entre la Chine et les Etats-Unis. Après plusieurs déclarations contradictoires faites depuis une semaine, un accord aurait finalement été trouvé en vue de lever les sanctions américaines contre ZTE, a affirmé vendredi le 'New York Times' sur son site internet.

Amende et changement de direction exigés

Selon le quotidien américain, le président Donald Trump aurait annoncé au Congrès avoir trouvé un accord pour régler le contentieux ZTE. Selon les termes de cet accord (qui avaient déjà été esquissés mardi par le président américain), ZTE s'acquitterait d'une lourde amende, et changerait radicalement sa gouvernance. Le quotidien affirme en outre que des responsables américains seraient embauchés pour s'assurer que ZTE se mette en conformité avec la loi américaine.

En échange, l'administration Trump, qui accuse ZTE d'avoir violé les embargos commerciaux contre l'Iran et la Corée du Nord, accepterait de lever ses sanctions contre le groupe chinois. Depuis la mi-avril, Washington a interdit aux groupes américains de vendre pendant sept ans des composants américains à ZTE. Cette sanction a conduit le groupe chinois à cesser une grande partie de ses activités et a aussi pénalisé les entreprises américaines.

Soupçons d'espionnage industriel

La Maison blanche n'a pas confirmé cet accord dans l'immédiat. Mardi, Donald Trump avait affirmé devant la presse qu'il envisageait d'infliger une amende à ZTE, qui "pourrait s'élever à 1,3 milliard". "J'envisage également de les obliger à acheter une part importante de leurs équipements aux entreprises américaines", avait-il ajouté.

L'entreprise chinoise, qui est aussi soupçonnée d'espionnage industriel et de vol de propriété intellectuelle, a déjà été condamnée en mars 2017 à 1,2 milliard de dollars d'amende. Les autorités américaines avaient alors assorti cette amende d'une demande de changement au sein de la direction.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Commerce : enfin un accord entre Donald Trump et ZTE ?

Partenaires de Boursier.com