»
»
»
Consultation

Commerce : accord partiel conclu entre Washington et Pékin

Commerce : accord partiel conclu entre Washington et Pékin

Les Etats-Unis et la Chine ont conclu vendredi un accord partiel "très important" sur le commerce, a annoncé Donald Trump. Les détails restent à venir, mais en signe de trêve, Washington a suspendu la prochaine hausse de droits de douane.

Commerce : accord partiel conclu entre Washington et Pékin
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Dix-huit mois après le début de leur bras de fer commercial, les Etats-Unis et la Chine ont conclu vendredi une trêve commerciale, à l'issue d'un nouveau round de négociations à haut niveau. Faute d'accord sur l'ensemble des sujets de discorde, les négociateurs sont parvenus à un accord partiel, présenté comme la "Phase 1" d'un processus en mouvement.

Sortant d'une réunion avec le vice-Premier ministre chinois Liu He, le président américain Donald Trump a annoncé vendredi depuis la Maison Blanche que les Etats-Unis et la Chine étaient parvenus à un accord commercial partiel "très important". Il a ajouté que cette "Phase 1" comprenait des achats de biens agricoles, mais aussi des éléments concernant la propriété intellectuelle et les services financiers, ainsi qu'un volet sur les taux de change.

De son côté, Liu He a parlé de "progrès substantiels dans de nombreux domaines". "Nous sommes contents", a-t-il ajouté, en laissant entendre que les discussions allaient continuer.

Washington suspend les hausses de tarifs douaniers prévues le 15 octobre

Le président américain a ajouté qu'il faudrait 3 à 5 semaines pour coucher un accord détaillé sur le papier.

En attendant, le secrétaire au Trésor, Steven Mnuchin, a précisé que les Etats-Unis avaient accepté de suspendre la hausse des droits de douanes, prévue le 15 octobre, sur 250 milliards de dollars de marchandises chinoises importées. En revanche, pour l'instant, aucune décision n'a été prise sur les tarifs douaniers de 15% sur les produits de grande consommation qui doivent entrer en vigueur en décembre.

Quelques heures plus tôt, l'agence 'Bloomberg' avait annoncé que Washington et Pékin étaient parvenus à un accord partiel, qui pourrait déboucher sur une trêve dans la guerre commerciale, et poser les bases d'un accord plus large que les présidents Donald Trump et Xi Jinping pourraient signer dans le courant de l'année".

L'accord signé en novembre entre Donald Trump et Xi Jinping ?

"Dans le cadre de cet accord, la Chine accepterait des concessions sur l'agriculture et les Etats-Unis abaisseraient des droits de douane", ajoutait l'agence.

Les observateurs estimaient ces derniers jours que les deux parties étaient sous pression pour conclure un accord, au moins partiel, la Chine parce que son économie bat sérieusement de l'aile et Donald Trump, parce qu'il se trouve fragilisé par la procédure de destitution lancée contre lui par les démocrates du Congrès.

Sauf nouveau contretemps, l'accord de "Phase 1" pourrait être officiellement signé en novembre, entre Donald Trump et le président chinois Xi Jinping, au Chili en marge du sommet de l'Association des pays riverains du Pacifique (APEC). Deux autres phases, dont les contours restent flous pour le moment, pourraient ensuite suivre pour compléter ce premier accord, a expliqué Donald Trump.

Les achats de biens agricoles US par la Chine multipliés par 2,5 ?

Selon le président américain, l'accord de la "Phase 1", comprend des achats de biens agricoles pour 40 à 50 milliards de dollars par an, ce qui représente environ deux fois et demi le pic des achats annuels de la Chine.

Pékin a ainsi importé en 2017 pour 19,5 milliards de dollars de produits agricoles américains, mais ce montant est ensuite tombé à un peu plus de 9 milliards en 2018 sous l'effet de la guerre commerciale.

"Je recommande dès à présent à nos agriculteurs d'acheter plus de terres et des plus gros tracteurs" pour répondre à la hausse de la demande, a plaisanté Donald Trump devant la presse.

Les agriculteurs ont été particulièrement visés par les représailles chinoises. L'administration Trump a dû débloquer 28 milliards de dollars d'aide fédérale pour atténuer leurs pertes. Vendredi, avant l'annonce de l'accord, les cours des denrées agricoles (blé, maïs et soja) bondissaient sur le marché des matières premières de Chicago.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com