»
»
»
Consultation

Cliniques privées : des associations dénoncent des "facturations abusives"

Cliniques privées : des associations dénoncent des "facturations abusives"

Une enquête de la répression des fraudes montre que 50% d'entre elles pratiquent des tarifications abusives : forfaits pour démarches administratives, forfaits ambulatoires, facturation abusive de chambres particulières, appels surtaxés.

Cliniques privées : des associations dénoncent des 'facturations abusives'
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Être soigné en clinique privée coûte souvent beaucoup trop cher... C'est ce que dénoncent vendredi sept associations de défense des consommateurs (CLCV, la CSF, Familles Rurales, FNATH, France Assos Santé, UNAF, dans un communiqué de presse commun.

Elles s'appuient pour cela sur une étude menée par la Direction Générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF), du 1er juillet 2017 au 30 septembre 2018 auprès de 200 établissements de santé privés à but lucratif - la France compte environ un millier de cliniques. Elle révèle que 50% d'entre eux pratiquent des tarifications abusives : forfaits pour démarches administratives, forfaits ambulatoires, facturation abusive de chambres particulières, appels surtaxés...

Signalement à la CNAM

Ces pratiques ne sont pas nouvelles, et avaient déjà été dénoncées par une partie des associations. Un signalement avait même été fait à la Caisse nationale de l'Assurance Maladie (CNAM), qui avait lancé un rappel à la loi.

"Force est de constater aujourd'hui que ces pratiques, loin d'avoir cessé, se sont au contraire développées et généralisées. Tous les grands groupes ainsi que des cliniques indépendantes pratiquent désormais des facturations abusives", dénoncent les associations.

L'enquête de la DGCCRF révèle que le forfait administratif est systématiquement proposé au patient, et qu'il lui est très régulièrement facturé. Cette facturation représenterait un montant annuel moyen de 50.000 euros par établissement, générant ainsi des restes à charge supplémentaires pour les patients, selon les associations...

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com