Chômage : Pôle emploi ne répond plus !

Chômage : Pôle emploi ne répond plus !

Depuis la fusion de l'Anpe et de l'Unedic, ajoutée à la montée du chômage, rien ne va plus !

Chômage : Pôle emploi ne répond plus !
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Au moment où la France compte plus de 3,5 millions de chômeurs - catégorie A - un projet de rapport de la Cour des comptes vient épingler sévèrement Pôle emploi, désormais incapable de faire face à sa mission de service public. D'après le document auquel 'Le Parisien / Aujourd'hui en France' a pu avoir accès, rien ne va plus depuis la fusion en 2008 de l'ANPE et de l'Unedic...

Un suivi qui laisse à désirer...

"Une connaissance insuffisante des besoins des demandeurs d'emplois", "des coûts croissants", "offres d'emplois en chute" ou encore "la dispersion des moyens" font partie des reproches énoncés par les Sages de la rue Cambon. Surtout, Pôle Emploi ne parviendrait pas à assurer un accompagnement "digne de ce nom"... Ainsi, le service public ne serait à l'origine que de 12,6% de la reprise directe d'un emploi. Avec une hausse continue du chômage, le personnel s'est retrouvé débordé.

En septembre 2013, le quotidien 'Le Monde' tirait déjà la sonnette d'alarme : une enquête révélait que dans certaines villes un conseiller pouvait avoir jusqu'à 192 demandeurs d'emplois dans son "portefeuille clients", à suivre chaque mois. 'Le Parisien' rappelle qu'initialement, il devait tourner autour de 60 personnes seulement.

Moyens supplémentaires

Pour tenter de faire face à la situation, Pôle Emploi a pourtant recruter du personnel - 2.000 embauches annoncées en juillet 2012 puis 2.000 recrutements supplémentaires un an plus tard. Au total, 'Le Parisien' indique que depuis 2012, plus de 50.000 agents supplémentaires ont été recrutés. Malgré tout, les résultats ne sont pas au rendez-vous, selon les conclusions de la Cour des comptes.

Le gouvernement tente de tester de nouveaux dispositifs pour remédier à cette situation. Récemment, le ministre du Travail, François Rebsamen a fait polémique en annonçant la possible généralisation du contrôle des chômeurs.

©2015-2022

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !