»
»
»
Consultation

Chômage : les chiffres de l'INSEE confortent Michel Sapin

Chômage : les chiffres de l'INSEE confortent Michel Sapin

Au sens du BIT, le chômage a reculé de 0,1% sur la période...

Chômage : les chiffres de l'INSEE confortent Michel Sapin
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — C'est une bonne nouvelle pour le gouvernement sur le front de l'emploi... D'après les données publiées par l'INSEE, le taux de chômage au sens du Bureau international du Travail (BIT) a reculé de 0,1% au quatrième trimestre 2013, à 10,2 % de la population active en France, Dom compris. En métropole, "avec 2,8 millions de personnes au chômage, le taux de chômage atteint 9,8 % (...) Sur un an, il est stable", souligne-t-il. Le ministre du Travail, Michel Sapin note qu'il s'agit du premier repli enregistré depuis la mi-2011...

Inversion de la courbe

Dans le détail, le taux de chômage des jeunes de 15 à 24 ans ressort à 22,8% sur la période, en repli de 2,6% sur un an et de 1,1% en comparaison trimestrielle, alors qu'il a progressé de 0,1% sur trois mois à 6,4% chez les personnes âgées de 50 ans et plus... Un repli s'amorce toutefois sur douze mois (-0,2%). Enfin, chez les 25-49 ans, il est en hausse de 0,4 point à 9,2% sur un an, tout en se stabilisant en variation trimestrielle.

Dans une note de conjoncture publiée en décembre dernier, l'INSEE estimait que le taux de chômage continuerait de grimper légèrement en France jusqu'à la fin juin 2014, pour atteindre 11% de la population active. Le chômage a baissé (...) conformément à l'ambition du Président de la République de voir le chômage commencer à reculer en fin d'année", se félicite Michel Sapin. "C'est le moment d'accélérer, c'est le moment de mettre le turbo, de faire vivre le pacte que le président de la République a proposé aux forces vives du pays", a ajouté le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault sur RMC et BFM Télé.

Hausse du nombre de demandeurs d'emplois

Pourtant, les chiffres mensuels publiés par Pôle Emploi et le ministère du Travail ont donné une toute autre tendance, fin 2013. "La notion de demandeurs d'emploi inscrits à Pôle emploi est une notion différente de celle du chômage au sens du BIT : certains demandeurs d'emploi ne sont pas chômeurs au sens du BIT et inversement certains chômeurs au sens du BIT ne sont pas inscrits à Pôle emploi", rappelle le ministère du Travail. Ainsi, en décembre, le nombre d'inscrits en catégorie A, sans la moindre activité avait progressé de 0,3% à 3.303.200 personnes, après une hausse de 0,5% en novembre. Le chômage au sens du BIT, "le seul qui soit retenu au niveau international et européen, n'est pas soumis aux aléas administratifs, contrairement au nombre d'inscrits à Pôle emploi", précise encore Michel Sapin.

©2014-2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com