Chine : le géant de l'immobilier Evergrande au bord du gouffre

Chine : le géant de l'immobilier Evergrande au bord du gouffre

Le conglomérat chinois surendetté Evergrande a récemment reconnu qu'il pourrait faire défaut s'il ne parvenait pas à trouver des capitaux frais et à céder des actifs... Une faillite qui ferait courir un risque systémique à l'économie chinoise.

Chine : le géant de l'immobilier Evergrande au bord du gouffre
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — L 'inquiétude ne cesse de grandir sur les marchés financiers concernant l'avenir d'Evergrande, un des plus gros conglomérats chinois et le 2e promoteur immobilier du pays qui, criblé de dettes, menace désormais de faire défaut...

Ainsi, le groupe a reconnu pour la première fois qu'il courait un risque de défaut sur sa dette s'il ne parvenait pas à régler ses problèmes de liquidités en levant des fonds et en cédant des actifs. En présentant le 31 août ses résultats trimestriels, Evergrande a ajouté qu'il avait dû geler récemment certains programmes de construction, faute de pouvoir payer les factures en retard dues à des sous-traitants et fournisseurs.

Le spectre de la chute du Rhinocéros gris

Or, le poids de ce conglomérat dans l'économie chinoise est tel qu'il ferait courir un risque systémique aux marchés financiers chinois en cas de défaillance, voire de troubles sociaux, le groupe et ses filiales employant non moins de 200.000 salariés. Le groupe estime même que son activité génère indirectement jusqu'à 3,8 millions d'emplois !

Un effondrement dEvergrande pourrait provoquer d'immenses dégâts auprès des banques prêteuses, ainsi que des millions d'acheteurs et des milliers de fournisseurs et sous-traitants du groupe, ce qui pourrait fragiliser toute l'économie chinoise.

Evergrande est ainsi qualifié par Pékin de "Rhinocéros gris", un terme utilisé par le président Xi Jinping en 2019 pour désigner des risques cachés susceptibles de provoquer des crises financières systémiques. En Chine, l'ensemble du secteur de l'immobilier pèse non moins d'un quart du PIB et 10% des emplois...

Les conglomérats privés sous surveillance

C'est pourquoi la plupart des analystes estiment que les autorités chinoises ne laisseront pas Evergrande s'effondrer... Les difficultés d'Evergrande ont été exacerbées depuis un an par un durcissement des conditions d'accès au crédit pour les promoteurs immobiliers, Pékin craignant une surchauffe du marché immobilier.

Le 19 août dernier, les autorités financières chinoises avaient publiquement pressé le groupe de régler "activement" ses problèmes d'endettement. Au-delà d'Evergrande, Pékin est préoccupé par l'ampleur des prêts contractés par d'autres grands conglomérats privés du pays, dotés d'un mille-feuille de filiales. Ces groupes ont été poussés à une cure d'amaigrissement, notamment Wanda (immobilier, cinéma) ou Fosun (tourisme, divertissement, médicaments).

Des engagements totaux supérieurs à 300 Mds$

Comme d'autres géants chinois, Evergrande a multiplié ces dernières années les acquisitions financées grâce à l'effet de levier de la dette. A la fin juin, sa dette financière s'élevait à 88 milliards de dollars, selon l'agence Bloomberg, dont 42% à échéance de moins d'un an. Plus inquiétant encore : l'ensemble de ses engagements, dont ceux envers ses fournisseurs et sous-traitants, est estimé à non moins de 1.970 milliards de yuans, soit plus de 300 Mds$ ! Quant à la trésorerie du groupe, elle est tombée à son plus bas niveau depuis 6 ans...

"Le groupe "se trouve dans une position critique", a estimé Chuanyi Zhou, analyste crédit chez Lucror Analytics. Cité par Bloomberg, il a ajouté que "si les ventes d'actifs et l'arrivée de nouveaux investisseurs n'interviennent pas rapidement comme le réclame le gouvernement, un défaut est probable, qui serait peut-être suivi de négociations en vue d'un accord à l'amiable avec les créanciers".

A la Bourse de Hong Kong, le titre China Evergrande Group s'est effondré de plus de 75% depuis le début de l'année. Outre son activité principale, la promotion immobilière, Evergrande a investi dans de très nombreux secteurs, dont le tourisme, internet, le numérique, les assurances, la santé ainsi que les véhicules électriques. Cependant, China Evergrande New Energy Vehicle, cumule les pertes et s'est effondrée de plus de 79% à la Bourse de Hong Kong en 2021.

©2021

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !