»
»
»
Consultation

Carte bancaire, chèques... la fraude aux moyens de paiement a reculé en 2017

Carte bancaire, chèques... la fraude aux moyens de paiement a reculé en 2017

La carte de paiement concentre toujours près de la moitié de la fraude en montant, soit 361 millions d'euros en cumulant les paiements et les retraits, et représente la quasi-totalité (97%) du nombre de transactions frauduleuses.

Carte bancaire, chèques... la fraude aux moyens de paiement a reculé en 2017
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — La fraude aux moyens de paiement a atteint 744 millions d'euros l'an passé en France, soit une baisse de 54 millions par rapport à 2016, selon le rapport annuel de l'Observatoire de la sécurité des moyens de paiement...

Les opération sont pourtant en hausse, avec un total de 24,1 milliards réalisées en 2017 par les particuliers et les entreprises, soit 6,6% de plus sur un an, pour un montant global de 27.575 milliards d'euros (+1,5%).

La carte de paiement concentre toujours près de la moitié de la fraude en montant, soit 361 millions d'euros en cumulant les paiements et les retraits, et représente la quasi-totalité (97%) du nombre de transactions frauduleuses. Mais le montant de fraude global sur les cartes émises en France a diminué en 2017 pour la deuxième année consécutive...

Cartes et chèques sont les plus fraudés

Le taux de fraude sur les opérations effectuées par carte s'est élevé à 0,054%, soit près de 0,01 point de moins qu'en 2016, une moyenne qui recoupe une fraude très limitée pour les paiements sur le lieu de vente (0,008%) et un peu plus significative - quoique là aussi en baisse sensible - pour les paiement à distance (0,161%).

Le chèque reste le second moyen de paiement le plus fraudé, avec un montant annuel de fraude en hausse qui atteint 296 millions d'euros en 2017 (+9%, soit un taux de 0,0286%), et ce alors que son utilisation continue de reculer (-10% sur les opérations et -7% sur les montants).

La prévention fonctionne

Selon l'Observatoire, le recul de la fraude découle en grande partie du déploiement de dispositifs avancés de prévention par l'ensemble des acteurs, tant des émetteurs de moyens de paiement que des commerçants et des entreprises.

Il cite notamment le recours croissant à des dispositifs d'authentification du payeur, comme le protocole '3D-Secure', pour mieux protéger les paiements sur internet, ou encore le développement de dispositifs de "scoring", des systèmes capables d'évaluer le niveau de risque d'une transaction donnée sur la base de certaines de ses caractéristiques (habitudes du client, sa localisation, le matériel utilisé...).

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com