Accueil
»
Actualités
»
Economie
»
Consultation

Carlos Ghosn bientôt tout en haut de l'affiche ?

Carlos Ghosn bientôt tout en haut de l'affiche ?

Selon une information de 'Bloomberg', l'ancien patron de Renault et Nissan a fait appel aux services de Michael Ovitz, qui fut un temps directeur des studios Walt Disney, pour gérer l'adaptation de son histoire au cinéma...

Carlos Ghosn bientôt tout en haut de l'affiche ?
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Carlos Ghosn à Hollywood ? Pas impossible, selon 'Bloomberg' qui a révélé lundi que l'ancien PDG de Renault-Nissan, soupçonné de malversations financières diverses, se serait adjoint les services de Michael Ovitz, fondateur de Creative Artists Agency (CAA) et ancien président de Walt Disney Company.

Une porte-parole de Carlos Ghosn a, en effet, confirmé à l'agence américaine que le célèbre agent de stars allait "l'assister dans ses projets et l'aider à gérer les propositions qu'il a reçues", précisant toutefois que toutes les discussions n'en sont qu'au stade préliminaire...

Contacté par 'Bloomberg', Michael Ovitz, qui a notamment été l'agent de Steven Spielberg, Martin Scorsese ou Meryl Streep, a de son côté refusé tout commentaire.

Pas de contrat avec Netflix

Lors de sa conférence de presse qui s'était tenue début janvier, l'ancien PDG de Renault-Nissan, qui s'est enfui du Japon fin décembre pour rejoindre le Liban au cours d'une opération rocambolesque, avait pourtant nié vouloir raconter le "déroulement" de sa fuite, en démentant une information du 'Monde'.

Le journal affirmait en effet que Carlos Ghosn avait signé une exclusivité avec Netflix. "Je ne peux pas parler de ma fuite... Ce n'est pas parce que je souhaite cacher quelque chose que je ne raconte pas le déroulement de ma fuite, mais c'est pour protéger toutes les personnes qui m'ont aidé. Et il n'y a pas de contrat avec Netflix !", avait-t-il affirmé...

"Une bonne opportunité financière" pour rembourser son évasion ?

Début janvier, 'BFMTV' avait d'ailleurs confirmé qu'il n'y avait eu aucun contact direct entre Carlos Ghosn et la plateforme de streaming américaine. En revanche, une société de production qui souhaite réaliser un documentaire sur le patron déchu a bel et bien contacté Netflix.

Par ailleurs, selon Bloomberg, "un accord avec un studio pourrait être une bonne opportunité financière pour Ghosn, qui a perdu 14 millions de dollars de caution quand il a fui le Japon fin décembre", rappelant également que le budget consacré à son évasion avait été estimé à 15 millions de dollars par un expert en sécurité...

©2020,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com