»
»
»
Consultation

Carburants : les prix du gazole s'affolent !

Les prix des carburants ont encore bondi, de plus de 2 centimes par litre, la semaine dernière. Le gazole vient de franchir son record historique, sous le double effet de la poussée des cours du pétrole et de la hausse des taxes.

Carburants : les prix du gazole s'affolent !
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — La hausse des cours du pétrole, avec un baril de Brent remonté autour de 80$, continue de se répercuter sur les prix des carburants... Ces derniers sont déjà impactés par un accroissement de la fiscalité, en particulier sur le gazole.

Les prix ont désormais flambé pour la 9ème semaine consécutive, et en outre, leur hausse a été forte la semaine dernière, supérieure à 2 centimes sur les principaux carburants.

Sommet historique franchi pour le gazole

Ainsi, pour la semaine achevée le 18 mai, le litre de gazole s'est affiché en moyenne nationale à 1,4611 euro (+2,24 cts), ce qui constitue un record historique. Le précédent record remontait à août 2012 (1,459 euro) sur le gazole, qui reste le carburant le plus vendu en France, avec environ 80% des volumes.

Selon les relevés officiels hebdomadaires du ministère de la Transition écologique et solidaire, le litre d'essence SP95 est monté la semaine dernière à 1,543 euro en moyenne (+2,32 cts), celui de SP95-E10, contenant jusqu'à 10% d'éthanol, s'est apprécié de 2,22 cts à 1,5221 euro, et celui d'essence sans plomb SP98 a augmenté de 2,5 cts à 1,61 euro.

Le cours du pétrole Brent a bondi de 50% en un an

Contrairement au gazole, ces carburants n'ont pas retrouvé leur record de 2012, dans la mesure où ils ont été moins frappés par les hausses de taxes. Celles-ci ont visé en priorité le gazole, que les gouvernements successifs entendent aligner avec les prix des autres carburants via des taxes environnementales...

La hausse des prix des carburants est cependant inférieure à celle des variations du pétrole (le baril de Brent a bondi de 50% en un an !), notamment parce que la fiscalité dans son ensemble représente environ 2/3 du prix des carburants, ce qui amortit (relativement) les chocs encaissés par les cours du brut...

Forte hausse des taxes prévue sur le quinquennat

Toutefois, la fiscalité a elle aussi augmenté, notamment via la "taxe carbone" sur le gazole, qui a grimpé de 10% au 1er janvier, soit environ 7,6 centimes par litre. Quant aux taxes sur l'essence, elles ont aussi augmenté de l'ordre de 3,9 centimes par litre depuis le 1er janvier.

Au total, sur le quinquennat d'Emmanuel Macron, l'Union française des industries pétrolières (Ufip) a calculé que les taxes sur le gazole vont flamber de 30,4 centimes d'ici à 2022 : +7,6 centimes en 2018, +6,5 en 2019, et autant en 2020 et 2021. Enfin, +3,3 centimes en 2022.

La hausse des taxes sur l'essence sera moins forte (de façon à les harmoniser avec la taxation du diesel). La progression atteindra ainsi 15,5 centimes par litre sur le sans plomb au cours du quinquennat : +3,9 centimes par litre en 2018, puis +2,9 centimes les années suivantes jusqu'en 2022...

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Carburants : les prix du gazole s'affolent !

Partenaires de Boursier.com