Accueil
»
Actualités
»
Economie
»
Consultation

Bussereau promet le maintien des dessertes TGV

Bussereau promet le maintien des dessertes TGV

Le secrétaire d'Etat aux Transports Dominique Bussereau a assuré mardi que la SNCF ne supprimerait pas de lignes à grande vitesse jugées peu ou pas rentables.

Bussereau promet le maintien des dessertes TGV
Crédit photo © Michaela Rehle

(Boursier.com) — Des dessertes TGV amenées à disparaître ? "Faux", a répondu Dominique Bussereau sur RTL mardi. Selon le Secrétaire d'Etat aux Transports, cette information relèverait d'une manoeuvre politique de l'opposition, visant à accréditer l'idée d'un désengagement de l'Etat et de "technocrates éthérés" de la SNCF qui voulaient obtenir des décisions du gouvernement.

"La SNCF est une entreprise publique, elle appartient à l'ensemble des Français. Naturellement, elle a des impératifs de rentabilité, (...) il n'empêche qu'elle a des missions de service public, d'aménagement du territoire", a dit le secrétaire d'Etat sur RTL. L'annonce lundi par le journal "Les Echos" de l'éventualité de réduction de dessertes sur des lignes comme Paris-Arras et Lille-Strasbourg avait suscité l'inquiétude d'élus régionaux et même des menaces d'interruption du financement local de la ligne à grande vitesse Paris-Strasbourg.

Dominique Bussereau a qualifié de "mou" le communiqué de la SNCF présenté comme un démenti lundi par certains médias. La compagnie nationale assurait qu'il n'y aurait pas globalement de baisse de dessertes SNCF tout en expliquant qu'il pouvait y avoir des révisions locales de l'offre TGV. L'entreprise publique, qui présente mercredi son budget pour 2010 avec 1.400 suppressions de postes, devrait voir la rentabilité de sa branche grandes lignes s'effondrer cette année, avec un taux de marge opérationnelle tombant à 10,2% contre 20,1% il y a deux ans, disait lundi Les Echos.

©2010-2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !