»
»
»
Consultation

Brexit : Theresa May sort vainqueur du vote de défiance

Brexit : Theresa May sort vainqueur du vote de défiance

La Première ministre britannique a remporté le vote de défiance demandé par les "Brexiters" durs. Avec cette victoire politique, Theresa May conserve une petite chance de faire adopter le projet d'accord avec l'UE sur les conditions du Brexit.

Brexit : Theresa May sort vainqueur du vote de défiance
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Soulagement pour Theresa May ! La Première ministre britannique conserve son poste à la suite d'un vote de défiance au Parlement, qui a finalement tourné à son avantage. Face à cette motion de défiance, déposée par les partisans d'un "Brexit dur", elle a remporté le vote avec 200 votes contre 117.

Cette victoire politique est cependant relative, puisque Theresa May s'est engagée, en contrepartie de son maintien à Downing Street, à ne pas mener la liste du parti conservateur lors des élections générales de 2022.

Mme May avait notamment fait valoir que si elle perdait, son successeur serait obligé de repousser la date de sortie de l'Union européenne. "Un nouveau dirigeant n'aurait pas le temps de renégocier un accord de retrait et de le faire adopter au Parlement d'ici au 29 mars 2019 (ndlr : date officielle de la sortie de l'UE) ; de fait, une de ses premières décisions serait de prolonger ou d'abroger l'Article 50, différant voire stoppant le Brexit, alors que nos compatriotes veulent que nous le poursuivions", a-t-elle déclaré.

La frontière irlandaise toujours au coeur du blocage

Cette motion de défiance intervenait deux jours après le report sine die du vote du parlement sur le projet d'accord avec l'UE, qui devait se tenir mardi. Mais face à l'hostilité d'une majorité d'élus, Mme May a annoncé son report et a décidé de tenter de renégocier avec l'UE de nouvelles garanties sur la frontière irlandaise, la principale pierre d'achoppement.

Pour l'instant cependant, Theresa May a obtenu un accueil mitigé des responsables européens à sa demande d'une "garantie juridiquement contraignante" que la clause de sauvegarde ("backstop") sur la frontière irlandaise ne s'appliquera pas indéfiniment.

La livre sterling rebondit de 1% face au dollar

Cette clause permet d'éviter le rétablissement d'une frontière physique entre l'Irlande du Nord et la République d'Irlande. Mais ses détracteurs lui reprochent d'ouvrir la voie à un démantèlement du Royaume-Uni, car elle aboutit à maintenir l'Irlande du Nord dans l'union douanière, si aucune autre solution n'est trouvée d'ici à la fin de la période de transition post-Brexit...

Sur le marché des changes, la livre sterling, après être tombée en début de journée à son plus bas niveau face au dollar depuis 20 mois, a regagné du terrain au fur et à mesure que se précisait la perspective du rejet de la motion de défiance.

Après le vote, le devise britannique a fini mercredi soir en progression de 1%, à 1,2642$ face au dollar, et en hausse de 0,6% face à l'euro, revenu à 90 pence.

©2018-2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com