»
»
»
Consultation

Brexit : Theresa May dans la nasse ?

Brexit : Theresa May dans la nasse ?

Le Parlement britannique a exclu mardi soir un Brexit sans accord. Mais il a aussi refusé l'accord actuel, et notamment le "backstop" nord-irlandais... Mme May va donc reprendre son bâton de pèlerin pour tenter de renégocier avec Bruxelles.

Brexit : Theresa May dans la nasse ?
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Comme on pouvait s'y attendre, le vote du parlement britannique, mardi soir, sur le "Plan B" de Theresa May pour le Brexit, n'a pas permis d'éclaircir les conditions du divorce entre le Royaume-Uni et l'Union européenne. Rappelons que le Brexit doit entrer en vigueur dans deux mois pile, le 29 mars à minuit...

Les députés britanniques ont voté d'une part un amendement pour exclure le risque d'un Brexit "dur", sans accord, dont les conséquences seraient catastrophiques pour l'économie britannique.

Le texte, adopté de justesse, par 318 voix contre 310, n'est cependant pas contraignant pour la Première ministre, ni pour Bruxelles, si aucun accord final n'est accepté par le Royaume Uni, ce qui reste une option sérieuse...

Le parlement promet son appui si le "backstop" est modifié

Car si les députés refusent un "no deal", ils ne veulent pas non plus de l'accord actuel, en particulier du "backstop" nord-irlandais, qu'ils appellent à remplacer par "des mécanismes alternatifs". Ils ont ainsi approuvé un deuxième amendement, de justesse également (317 voix pour, 301 voix contre) pour réclamer le retrait de cette clause de sauvegarde, censée garantir qu'il n'y aura pas de retour à une frontière physique sur l'île d'Irlande.

L'amendement prévoit que le Parlement votera en faveur d'un accord avec l'UE, si Mme May obtient cette modification, ce qui donne clairement un mandat à la Première ministre britannique pour tenter une renégociation à Bruxelles.

La livre sterling perd du terrain après le vote

Sur le marché des changes, la livre (déjà en recul avant le vote), a accentué son repli après ces annonces. Le sterling cotait mardi soir 1,3062$ face au dollar (-0,77%) et s'échangeait à 0,8751 livre pour un euro (-0,79%).

Autre élément important : le Parlement a voté, par 321 contre 298 voix, pour laisser au gouvernement de Theresa May le contrôle sur le processus de Brexit. Un vote négatif aurait transféré le contrôle du processus au Parlement...

L'accord n'est "pas renégociable", prévient Donald Tusk

Plus tôt dans la journée, Theresa May avait annoncé son intention de demander à Bruxelles la réouverture des négociations sur l'accord de retrait de l'Union européenne signé en décembre après 17 mois de rudes négociations.

Jusqu'à présent, l'Union européenne a refusé d'envisager toute modification de l'accord, et notamment du "backstop"... Mardi soir, un porte-parole du président du Conseil européen Donald Tusk a réaffirmé que 'l'accord de retrait n'est pas renégociable. Les conclusions du sommet européen de décembre sont très claires sur ce point". Emmanuel Macron a enfoncé le clou en excluant de rouvrir toute négociation...

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com