»
»
»
Consultation

Brexit : où en est la confiance des investisseurs institutionnels ?

State Street publie les derniers résultats de son indice Brexometer, sondage effectué chaque trimestre auprès des investisseurs institutionnels...

Brexit : où en est la confiance des investisseurs institutionnels ?
Crédit photo © Dylan Martinez

(Boursier.com) — State Street a publié aujourd'hui les derniers résultats de son indice Brexometer, un sondage effectué chaque trimestre auprès des investisseurs institutionnels afin d'évaluer leur sentiment sur le retrait du Royaume-Uni de l'Union européenne...
 
Au quatrième trimestre 2017, l'étude indique une légère baisse de la confiance, 40% des participants affichant un sentiment positif sur les perspectives à moyen terme (trois à cinq ans) de la croissance économique mondiale, soit un recul de 7% par rapport à l'étude effectuée au premier trimestre 2017.

Niveau de risque d'investissement

Par ailleurs, plus d'un tiers d'entre eux (36%) estiment que les investisseurs institutionnels ne modifieront pas leur niveau de risque d'investissement au cours des trois à cinq prochaines années, soit une progression de 10% par rapport au troisième trimestre 2017.
 
La majorité des investisseurs institutionnels (82%) pensent désormais que le Brexit aura un impact sur le modèle opérationnel gouvernant leur activité, contre 72% au troisième trimestre 2017.

Autres résultats de l'indice Brexometer au quatrième trimestre 2017

60% des investisseurs institutionnels n'attendent aucun changement dans leur allocation, soit une hausse de 7% par rapport au troisième trimestre 
 
22% des répondants (soit plus d'un participant sur cinq) estiment que le Brexit aura un impact considérable sur leurs modèles opérationnels, contre 17% au troisième trimestre 
Un participant sur neuf (12%) exprime son incertitude quant aux changements à apporter à ses positions sur les actifs du Royaume-Uni dans les six prochains mois, soit une hausse de 8 % par rapport à l'étude effectuée au deuxième trimestre

27% des participants pensent que les investisseurs institutionnels réduiront leur niveau de risque d'investissement au cours des trois à cinq prochaines années, soit une baisse de 9% par rapport au troisième trimestre.

L'attitude de la Banque d'Angleterre en question

Commentant ces résultats, Michael Metcalfe, Directeur de la stratégie Global Macro chez State Street Global Markets, a déclaré : "Le temps continue de s'écouler inexorablement pour le Brexit, mais les marchés financiers et ses acteurs n'affichent guère de preuve probante quant à leur volonté d'écarter le plus sombre des scénarios... Nos mesures indiquent que la majorité des investisseurs ne prévoit toujours pas de modifier ses positions sur les actifs du Royaume-Uni dans l'immédiat. Cette situation n'a pas évolué, même si les marchés s'attendent à ce que la Banque d'Angleterre mette fin à sa position de prudence pour augmenter son taux directeur ce mois-ci, et même si la sous-évaluation de la livre sterling a diminué de moitié au cours du trimestre."

Pas d'impact majeur sur les marchés avant 2018 ?

Bill Street, Directeur EMEA des investissements chez State Street Global Advisors, a ajouté : "Malgré les grandes exagérations qui font la une des journaux, les négociations sur le Brexit n'auront probablement pas d'impact majeur sur les marchés avant 2018, quand les accords transitoire et permanent prendront véritablement forme. La livre sterling, en particulier, a augmenté par rapport à son niveau le plus bas atteint en début d'année. Si cette hausse reflète en partie la faiblesse du dollar, elle indique aussi une résistance plus forte que prévue de l'économie britannique, et traduit les attentes d'un relèvement des taux d'intérêt par la Banque d'Angleterre. Toutefois, la livre demeure sous-évaluée par rapport à la plupart des devises, et continuera probablement à évoluer de manière volatile tant que persistera l'incertitude liée au Brexit."

©2017,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Brexit : où en est la confiance des investisseurs institutionnels ?

Partenaires de Boursier.com