»
»
»
Consultation

Brexit : les bookmakers lancent les paris sur une pénurie de denrées alimentaires !

Brexit : les bookmakers lancent les paris sur une pénurie de denrées alimentaires !

Moins de la moitié des produits alimentaires consommés par les Britanniques sont fabriqués sur place...

Brexit : les bookmakers lancent les paris sur une pénurie de denrées alimentaires !
Crédit photo © Dylan Martinez

(Boursier.com) — La psychose s'installe progressivement en Grande-Bretagne en vue de possibles pénuries de denrées alimentaires... Un Brexit sans accord fin octobre pourrait en effet entraîner des perturbations profondes dans la chaîne de distribution qui impacteraient le Royaume-Uni, estiment certains économistes. Parmi les secteurs les plus touchés figureraient l'alimentation...

"Il y aura forcément des pénuries", a expliqué hier Tim Rycroft, responsable de la "Food and Drink Federation" à la BCC... "Nous pensons même qu'il y aura de graves perturbations qui se poursuivront pendant des semaines ou des mois après le Brexit" (...) "Le 31 octobre est la pire des date pour le secteur qui prépare à cette époque les fêtes de fin d'année. Les entrepôts seront pleins et les entreprises pourront donc difficilement constituer des réserves", d'autant que l'UE mettra rapidement en place des contrôles douaniers qui retarderont l'acheminement de nombreuses denrées qui viennent du continent...

Trio gagnant

Ne ratant jamais une occasion de parier, les bookmakers ont donc commencé à coter les marchandises susceptibles de manquer d'ici la fin de l'année. Trio gagnant : selon le spécialiste des paris Paddy Power, l'essence arrive en tête avec une cote de 4 contre 1, le lait suit de près (11/1) avec les avocats (13/1).

Dans la liste, on retrouve aussi un peu plus loin le vin blanc (33/1), le gin (50/1) et encore plus loin le poulet (66/1). Paddy affiche cependant une cote alléchante de 11/4 sur la perspective de voir la chaîne de restaurant KFC se retrouver à court de poulets et fermer certains de ses boutiques britanniques avant la fin de l'année !

Stockages délicats

Parmi les groupes qui ont déjà communiqué sur cette incertitude, Mondelez International, propriétaire des chocolats Cadbury et des biscuits Oreo, redoute plus que jamais un Brexit sans accord. Le président de la division européenne du groupe, Hugh Weber, avait expliqué en vue de cette sortie de l'UE que le groupe "stockerait des ingrédients et des produits finis à des niveaux plus élevés", pour parer à toute éventualité...

Mondelez international a d'ailleurs mis en place un plan d'urgence, car le Royaume-Uni n'est pas autosuffisant en termes d'ingrédients alimentaires nécessaires à la fabrication de ses produits, loin de là....

Risque réel de pénurie alimentaire, selon une étude universitaire

Dans une étude publiée par l'université du Sussex, un groupe d'universitaires britanniques spécialistes des politiques alimentaires a déjà mis en garde de gouvernement de Londres contre un "risque réel" de pénurie de nombreux produits alimentaires en cas de sortie de l'Union européenne sans accord...

La question est cruciale, car moins de la moitié des produits alimentaires consommés par les Britanniques sont fabriqués sur place, et le Royaume-Uni importe près d'un tiers (31%) de son alimentation de l'UE, une chaîne d'approvisionnement qui pourrait donc être bouleversée en cas de "Brexit dur". Le retour des contrôles aux frontières et des taxes d'importation renchérirait les produits et ralentirait leur acheminement depuis le continent...

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com