Accueil
»
Actualités
»
Economie
»
Consultation

Brexit : le délai de 11 mois "impossible à tenir" ?

Brexit : le délai de 11 mois "impossible à tenir" ?

Boris Johnson exclut toute prolongation après 2020 pour décrocher un accord commercial global, mais le calendrier est trop serré pour Michel Barnier...

Brexit : le délai de 11 mois 'impossible à tenir' ?
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Le Royaume-Uni doit sortir de l'UE le 31 janvier prochain et les discussions durer jusqu'à la fin de l'année pour un accord global... Un délai impossible à tenir selon les responsables européens, même si Boris Johnson exclut toute prolongation des discussions au-delà du 31 décembre. "Nous ne pouvons tout simplement pas nous mettre d'accord sur chaque point de ce nouveau partenariat en moins d'un an", a déclaré le négociateur en chef européen Michel Barnier lors d'un discours à Stockholm.

"Nous sommes prêts à faire de notre mieux et le maximum en onze mois pour parvenir à un accord sur les grands principes avec le Royaume-Uni mais nous aurons besoin de plus de temps pour nous entendre sur chaque point de cette déclaration politique", a-t-il ajouté...

Délai impossible

La veille, la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, avait elle aussi jugé impossible de parvenir à un accord d'ici au 31 décembre. C'est pourtant la date qui a été proposé par Londres au terme d'un long feuilleton, conformément au résultat du référendum du 23 juin 2016.

Les députés britanniques doivent approuver jeudi l'accord de divorce, avant une promulgation dans les deux semaines, puis une ratification au Parlement européen dans la foulée.

Transition en douceur

Une période dite de transition doit ensuite s'ouvrir, durant laquelle les règles européennes continueront de s'appliquer au Royaume-Uni, mais le pays ne pourra plus siéger dans les institutions européennes ni prendre de décision.

Cette phase doit permettre à Bruxelles et Londres de s'accorder sur leur future relation, notamment commerciale mais portant aussi sur d'autres sujets de coopération comme la défense ou la sécurité.

En l'état, et si cette période de transition n'est pas prolongée, les relations commerciales entre les deux parties seront régies à compter du 1er janvier 2021 soit par les règles basiques de l'Organisation mondiale du commerce (OMC), soit par les conditions d'un éventuel accord trouvé d'ici là...

©2020,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com