»
»
»
Consultation

Brexit : des artistes britanniques montent au créneau

Brexit : des artistes britanniques montent au créneau

Plusieurs dizaines d'artistes ont signé une lettre ouverte adressée à Theresa May, ils pointent du doigt le risque que le Royaume-Uni devienne une "prison culturelle" après le Brexit...

Brexit : des artistes britanniques montent au créneau
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Ils sont soucieux des conséquences du Brexit sur l'industrie culturelle. Des dizaines d'artistes font part de leurs inquiétudes à Theresa May, la Première ministre britannique, dans une lettre ouverte publiée dans 'The Observer', l'édition dominicale du 'Guardian'.

Ecrite à l'initiative du musicien irlandais Bob Geldof (photo), le courrier est signé par des grands noms comme Sting, Ed Sheeran, Jarvis Cocker, Brian Eno ou encore le chanteur américain Paul Simon...

Une filière impactée

"Nous dominons le marché et nos groupes, chanteurs, musiciens, compositeurs, producteurs et ingénieurs travaillent partout en Europe et dans le monde", écrivent-ils. La sortie de l'Union européenne va avoir un impact sur l'ensemble de la filière : "tournées, ventes, droit d'auteur, royalties".

Les conséquences sont déjà visibles selon les signataires : "Depuis le résultat du référendum, la livre sterling a chuté, ce qui a fortement augmenté les coûts d'équipement, de location de studios, des tournées. (...) Nous avons décidé de nous enfermer dans une prison culturelle", déplorent les artistes.

Un avenir encore flou

Bob Geldof appelle même à l'organisation d'un nouveau référendum sur la sortie de l'UE. Le Brexit est prévu pour le printemps mais beaucoup reste encore à faire. Les négociations avec Bruxelles n'ont pas encore abouti... La proposition de Theresa May, son "Plan de Chequers", a été rejetée par l'UE lors d'un sommet informel à Salzbourg en Autriche, le 20 septembre dernier...

Lors de leur Congrès, il y a deux semaines, les Travailleurs de Jérémy Corbyn ont adopté une motion pour rejeter tout accord de sortie ne respectant pas les critères que le parti s'est fixé : partenariat commercial avec l'UE, absence de frontière "dure" avec l'Irlande...

Selon un sondage publié par le 'Times' fin juillet, 58% des électeurs travaillistes, 67% des libéraux démocrates et 21% des conservateurs souhaitent un second référendum sur les termes du divorce.

Date butoir

De nouvelles discussions ont lieu à Bruxelles cette semaine... Le Brexit sera à l'ordre du jour du prochain Conseil Européen le 17 octobre. Le temps presse pour la Première ministre britannique. Tous les parlements des différents pays de l'Union européenne devront valider l'accord de sortie de l'UE avant la date butoir du 29 mars 2019...

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com