»
»
»
Consultation

Bouygues Télécom affole le secteur avec une offre "triple play" à 19,99 euros par mois

Bouygues Télécom affole le secteur avec une offre "triple play" à 19,99 euros par mois

L'opérateur espère atteindre "le plus vite possible" 20% de parts de marché dans le fixe...

Bouygues Télécom affole le secteur avec une offre 'triple play' à 19,99 euros par mois
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Une 'box' à 19,99 euros par mois !... C'est donc "l'offre de rupture" promise par Martin Bouygues au mois de décembre. Le patron de Bouygues, qui annonçait alors vouloir lancer "la guerre dans l'internet fixe", a présenté mercredi cette nouveauté, qui sera disponible à partir du 3 mars dans les principales grandes agglomérations françaises de plus de 100.000 habitants.

Sans engagement

La Box triple-play sera proposée sans engagement, et comprendra "le haut débit ADSL, un espace de stockage en ligne de 20 Go en mode "cloud", jusqu'à 165 chaînes de télé, un enregistreur numérique de 40Go, un accès au catalogue de VOD ainsi qu'à la télévision de rattrapage". Côté téléphone fixe, l'offre inclut "les appels illimités vers les numéros fixes en France métropolitaine et vers 121 destinations internationales". Pour 25,99 euros par mois, soit 6 euros de plus, les clients pourront bénéficier des appels illimités vers tous les mobiles de tous les opérateurs en France Métropolitaine et dans les DOM, hors Mayotte, d'une offre de télévision améliorée et de 50 Go dans le "cloud".

Objectif, 20% de parts de marché

Alors que ses concurrents Orange et SFR et Free ont aligné leurs forfaits triple-play autour de 30 euros, le patron de Bouygues a expliqué, lors de la présentation de son offre, vouloir "atteindre le plus vite possible 20% de parts de marché dans le fixe, soit 5 millions de clients", sans toutefois se fixer d'échéance... "Le marché de la téléphonie fixe est caractérisé, en France, par une course à l'innovation dont les consommateurs ne profitent que partiellement, tout en payant le prix fort", explique son groupe.

Iliad revoit sa copie

"Ce n'est qu'un pilier, d'autres offres arriveront avant l'été, dans le très haut débit, a précisé Martin Bouygues, évoquant une proposition "forte, innovante, de rupture", et soulignant qu'il y avait actuellement "des acteurs en place qui affichent des marges d'Ebitda supérieures à 40% proches de celle du luxe"...

Pour l'heure, les autres opérateurs n'ont pas réagi, hormis Free justement, qui a légèrement ajusté l'offre basique de sa filiale Alice, un forfait triple à 19,98 euros, mais avec engagement et doté de moins de fonctionnalités que celui de Bouygues Telecom. Mais on ne peut pas parler véritablement de riposte, compte tenu du caractère de plus en plus confidentiel de la marque Alice. Dans la mesure où Martin Bouygues avait annoncé son plan de bataille dès le mois de décembre, il va sans dire que ses concurrents ont déjà réfléchi à leurs stratégies de défense. Mais c'est bien Bouygues Telecom qui a de nouveau tiré le premier, comme ce fut le cas avec la 4G.

©2014-2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com