"Black Friday" : des bonnes affaires pour les ménages américains

"Black Friday" : des bonnes affaires pour les ménages américains

Les distributeurs ont des stocks élevés et se préparent à un ralentissement des ventes l'an prochain, selon Allianz Trade.

'Black Friday' : des bonnes affaires pour les ménages américains
Crédit photo © iStock

(Boursier.com) — De nombreux ménages attendent cette année encore le "Back Friday" pour renouveler leurs équipements ou réaliser des achats pour Noël. Mais vont-ils réaliser de bonnes affaires ? Les économistes d'Allianz Trade se sont penchés sur la situation aux Etats-Unis et rappellent que les prix pratiqués par les distributeurs lors de cet événement dépendent avant tout de l'état des stocks.

En prévision d'un probable ralentissement des ventes en 2023, et avec des niveaux de stocks élevés, les distributeurs américains profitent de la période du Black Friday pour déstocker. Cela offre indéniablement de bonnes affaires aux consommateurs locaux...

Moins de remises sur les jouets et les vêtements

D'importantes remises sont ainsi attendues dans toutes les catégories de produits, et plus particulièrement sur les télévisions et les ordinateurs. "Par rapport au Black Friday 2021, nous estimons que les distributeurs pratiqueront une remise additionnelle de 31 dollars sur les ordinateurs et 130 dollars sur les télévisions", explique Aurélien Duthoit, conseiller sectoriel chez Allianz Trade.

En revanche, les remises moyennes sur les jouets, l'électroménager et les équipements sportifs seront bien moindres, tandis que les vêtements et les meubles coûteront plus chers. Avec les fêtes de fin d'année qui se profilent, les distributeurs américains devront trouver le bon équilibre entre volumes et prix d'un côté, et entre rentabilité et liquidité de l'autre...

Tout dépendra des promotions

Les distributeurs qui s'attendent à une forte demande et qui garderont leurs prix élevés préserveront leurs marges, mais risquent d'être déçus en termes de volumes de ventes, ce qui pourrait se traduire par un excès de stock et donc une liquidité détériorée. A l'inverse, les distributeurs qui s'attendent à une faible demande et qui pratiqueront d'importantes remises obtiendront de bons volumes de ventes et verront leurs stocks s'amenuiser.

"Mais le coût d'une telle opération sera important : selon nos calculs, une remise moyenne de -20% affectera la marge brute de -13 points (pour les distributeurs de meubles) à -17 points (pour les distributeurs d'électronique) selon le segment de produit", ajoute Aurélien Duthoit.

©2022

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !