Accueil
»
Actualités
»
Economie
»
Consultation

Black Friday : 6 enseignes accusées d'"arnaques et fausses promotions"

Black Friday : 6 enseignes accusées d'"arnaques et fausses promotions"

L'UFC-Que Choisir a mis en demeure plusieurs grandes enseignes de vente en ligne, les accusant de pratiques trompeuses et illégales...

Black Friday : 6 enseignes accusées d''arnaques et fausses promotions'

(Boursier.com) — Boulanger , Fnac, Rue du Commerce, Darty, Cdiscount et Rakuten sont dans le viseur de l'UFC-Que Choisir. L'association de défense des consommateurs a indiqué ce vendredi avoir mis en demeure ces grandes enseignes de vente en ligne, les accusant de pratiques trompeuses et illégales durant le Black Friday.

"Décidée à faire respecter la loi, notre association a mis en demeure 6 enseignes faisant de la vente en ligne, afin qu'elles mettent fin à leurs campagnes publicitaires insensées et à l'instrumentalisation des prix et promotions", a-t-elle ainsi affirmé dans un communiqué.

L'UFC-Que Choisir dénonce notamment "un tour de passe-passe invisible pour les consommateurs qui permet de leur vendre les mêmes produits, aux mêmes prix tout en leur faisant croire à une bonne affaire".

Absence de cadre légal sur les réductions de prix

Selon l'association, qui déplore l'absence de cadre légal sur les réductions de prix, les professionnels augmenteraient en effet leurs prix quelques semaines avant l'opération, afin de claironner des promotions "Black Friday" sur ce prix plus élevé. En 2018, l'Observatoire de la consommation de l'UFC-Que Choisir dénonçait déjà des pratiques trompeuses de la part de grandes enseignes en ligne et révélait que seulement 8,3% des 31.603 produits suivis avaient vu leur prix réellement baisser.

L'UFC-Que Choisir appelle ainsi le gouvernement à transposer la législation européenne sur l'encadrement des réductions de prix, invoquant notamment "la Loi anti-gaspillage", dont un amendement condamne les publicités comme celles du Black Friday, assimilées "à des pratiques commerciales trompeuses".

Report du Black Friday

"Pourtant un an après, force est de déplorer la kyrielle d'annonces et de messages pour le Black Friday", a déploré l'association, rappelant également que "la loi française prévoyait un encadrement des réductions de prix avec un prix de référence avant qu'elle ne soit abrogée en raison d'un arrêt de la Cour de Justice européenne".

Ces accusations interviennent alors que le débat sur un éventuel report des offres promotionnelles du Black Friday bat son plein. A l'issue d'une réunion à Bercy, les grands distributeurs se sont montrés ouverts à un report du 27 novembre au 4 décembre. Jeudi soir, le patron d'Amazon France a également donné son accord. Les Galeries Lafayette sont également favorables à ce changement de calendrier.

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !