»
»
»
Consultation

Bientôt un "index de l'égalité" de salaires hommes-femmes dans les entreprises !

Bientôt un "index de l'égalité" de salaires hommes-femmes dans les entreprises !

L'index, qui prendra la forme d'une note sur 100, comptabilisera cet écart de salaire mais aussi l'égale répartition des augmentations et des promotions...

Bientôt un 'index de l'égalité' de salaires hommes-femmes dans les entreprises !

(Boursier.com) — L'objectif est de mettre fin aux inégalités de salaires d'ici... 2022. Le gouvernement a présenté jeudi un "index de l'égalité femmes-hommes", que les entreprises de plus de 50 salariés devront le publier tous les ans sur internet.

L'index, qui prendra la forme d'une note sur 100, comptabilisera cet écart de salaire mais aussi l'égale répartition des augmentations et des promotions et enfin l'augmentation des femmes de retour de congé maternité. Si leur score est inférieur à 75 sur 100 points, elles disposeront de trois ans pour se mettre en conformité et atteindre le seuil requis des 75.

Si ce niveau n'est pas atteint, elles se verront imposer une sanction financière pouvant aller jusqu'à 1% de leur masse salariale...

En moyenne, l'écart de salaire à poste et âge égal entre les femmes et les hommes reste de 9% en France. Cette obligation s'appliquera à partir du 1er mars 2019 pour les entreprises de plus de 1.000 salariés, du 1er septembre 2019 pour celles de 250 à 1.000 salariés et du 1er mars 2020 pour celles en comptant 50 à 250.

Le critère de la rémunération - l'écart de salaire entre les femmes et les hommes à poste et âge comparable - pèse pour 40 points dans le barème. Les entreprises devront ramener cet écart à zéro pour obtenir la totalité de ces 40 points.

L'indicateur compare les rémunérations moyennes, incluant les primes de performance et les avantages en nature. Seules sont exclues les primes liées aux conditions de travail (primes de nuit, heures supplémentaires, etc.) et les primes de départ et de précarité.

Le deuxième critère compte pour 20 points. Il mesure le pourcentage d'hommes et de femmes augmentés dans l'année. La totalité des points seront accordés si l'entreprise a augmenté autant l'une catégorie que l'autre, à 2% près ou à deux personnes près.

Promotions, congés maternité...

Le troisième critère porte sur les promotions. Une entreprise obtiendra 15 points, si elle a promu autant de femmes que d'hommes dans l'année, à 2% ou à deux personnes près.

Quatrième critère: les congés maternités. Une entreprise sera créditée de 15 points si toutes les femmes revenant d'un congé maternité bénéficient d'une augmentation. Ce critère ne souffrira aucun à peu près : si une salariée dans ce cas ne perçoit pas d'avancement, l'entreprise n'obtiendra aucun point dans cette catégorie.

Les 10 points restants pourront être obtenus si parmi les dix plus hauts salaires de l'entreprise, quatre au moins sont perçus par des femmes. Pour les entreprises de 50 à 250 salariés, l'index se fonde sur quatre indicateurs, ceux de la promotion et de l'augmentation étant fusionnés...

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com