»
»
»
Consultation

Bientôt un congé paternité de 4 semaines ?

Bientôt un congé paternité de 4 semaines ?

L'objectif : amorcer un rééquilibrage du partage des tâches familiales entre les femmes et les hommes notamment...

Bientôt un congé paternité de 4 semaines ?
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Un rapport de l'inspection générale des affaires sociales préconise un changement majeur en ce qui concerne le congé paternité... Aujourd'hui seulement 7 pères sur 10 prennent la totalité de leurs 11 jours autorisés...

De 11 jours à 4 semaines

Après l'arrivée d'un heureux événement, un père peut prendre trois jours de "congé naissance" légaux, pris en charge par l'entreprise dans laquelle il travaille... S'ajoute à cela, 11 jours de congé de paternité, financés par l'assurance maladie. Le rapport remis à l'exécutif par l'Igas propose de rallonger ce congé à 4 semaines...

L'objectif principal de ce rallongement est avant tout d'amplifier les effets positifs du congé : "qu'il s'agisse de la construction du lien entre le père et l'enfant, ou d'amorcer un rééquilibrage du partage des tâches familiales entre les femmes et les hommes". Pour financer ce projet, le rapport propose que l'employeur prenne en charge deux jours de congé naissance supplémentaires dans un premier temps...

La directive européenne refusée

Depuis de nombreux mois, le congé paternité fait débat... Dans une lettre commune, plusieurs syndicats ont appelé le chef de l'Etat à soutenir la directive proposée par la Commission européenne. Celle-ci proposait un meilleur partage des congés parentaux.

Parmi les propositions soumises, un congé parental pour chaque parent de quatre mois, qui pourra être réclamé jusqu'aux 12 ans de l'enfant. “J'en approuve totalement le principe mais les congés parentaux payés au niveau de l'indemnité maladie journalière, c'est une belle idée qui peut coûter très cher et finir par être insoutenable”, avait déclaré Emmanuel Macron à propos de cette directive.

Les hommes sont mal informés

"Il faut mieux informer les pères sur leurs droits... Ils méconnaissent leurs droits au travail. Beaucoup d'entre-eux ne savent pas que l'employeur ne peut pas leur refuser un congé paternité, c'est dans la loi !", avait déclaré Marlène Schiappa, secrétaire d'Etat chargée de l'Egalité entre les femmes et les hommes.

L'année dernière, la France avait freiné la proposition de la Commission européenne jugeant que la situation dans les différents pays européens n'était pas la même...

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com