Accueil
»
Actualités
»
Economie
»
Consultation

Bientôt la fin du "Black Friday" en France ?

Bientôt la fin du "Black Friday" en France ?

La député écologiste Delphine Batho a fait adopter un amendement "Stop au Black Friday" en Commission à l'Assemblée nationale...

Bientôt la fin du 'Black Friday' en France ?
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — La France va-t-elle mettre fin au "Black Friday" ? A seulement quelques jours du lancement de cette journée de fortes promotions, des députés de la commission du développement durable ont profité de l'examen du projet de loi "anti-gaspillage" pour adopter un amendement destiné à "mettre fin" aux opérations commerciales de type "Black Friday".

La député écologiste Delphine Batho estime que cette journée de réduction massive inciterait "à la surconsommation".

"Fondée sur la valorisation publicitaire de la surconsommation, le 'Black Friday', comme le 'Cyber Monday', utilisent le flou encadrant les promotions pour contourner de façon manifeste la législation encadrant les soldes", précise l'amendement déposé par la député...

Ce texte doit encore être examiné dans l'hémicycle à partir du 9 décembre et ne s'appliquera donc pas au "Black Friday", qui se tiendra le 29 novembre cette année dans l'Hexagone...

Deux ans d'emprisonnement et une amende de 300.000 euros

Les députés proposent ainsi d'intégrer la publicité du cet événement aux "pratiques commerciales agressives". En cas de non-respect, l'auteur d'une publicité pourrait ainsi être passible "d'un emprisonnement de deux ans et d'une amende de 300.000 euros au plus".

"Le "Black Friday" est une vaste opération à la gloire du consumérisme, importée des États-Unis depuis 2013", rappelle Delphine Batho. Cette année d'ailleurs s'annonce comme une nouvelle édition "record", avec 5,9 milliards d'euros de dépenses prévues en France (dont 1 milliard se faisant en ligne), selon un sondage réalisé par RetailMeNot et le CRR Research. Cela représente une hausse de 4% par rapport à 2018.

Impact sur l'environnement

Sur 'BFM Business', la ministre de la Transition écologique Elisabeth Borne a également mis en garde contre la "frénésie de consommation" liée au "Black Friday". Elle a notamment critiqué l'impact négatif sur l'environnement.

Par ailleurs, plus de 200 marques, réunies dans un collectif baptisé "Make Friday green again", ont décidé de boycotter cette journée qui pousserait à une "surconsommation artificielle". Alors que le "Black Friday" avait déjà été décrié ces dernières années, certains sites en ligne ont également décidé de ne rien vendre durant cet événement annuel...

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com