Accueil
»
Actualités
»
Economie
»
Consultation

BFMTV et RMC en grève contre des suppressions massives de postes

BFMTV et RMC en grève contre des suppressions massives de postes

L'intersyndicale du groupe NextRadioTV, maison-mère de BFMTV et RMC, dénonce le vaste plan social prévu dans l'entreprise...

BFMTV et RMC en grève contre des suppressions massives de postes
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Les antennes télé et radio du groupe NextRadioTV ont été très perturbées mercredi, alors que la filiale d'Altice (BFMTV, RMC, RMC Sport, BFM Business, RMC Découverte, RMC Story...) a annoncé la semaine dernière un vaste plan de restructuration et "de reconquête" pour faire face à l'impact de la crise du Covid-19. Une grève, votée mardi par les salariés d'une durée de 24 heures, a été initiée ce matin pour contester le projet de suppression de postes et les départs contraints...

Il s'agit de la première grève dans l'histoire de la chaîne BFMTV, qui n'a pas pu diffuser sa pré-matinale de 4h30. En lieu et place de la matinale de Jean-Jacques Bourdin, RMC a de son côté rediffusé jusqu'à 8h30 une ancienne émission des "Grandes gueules". La rédaction de BFM Business a également remplacé son émission matinale par des rediffusions...

Sur Twitter, plusieurs journalistes et techniciens disent avoir décidé "de faire grève aujourd'hui et de renoncer à faire tourner les antennes car un plan social inédit menace le groupe NextRadioTV".

Cette grève, votée majoritairement par les salariés, pourrait se poursuivre. La décision sera prise en fin de journée, lors d'une nouvelle assemblée générale...

"Un salarié sur trois devra partir"

Selon l'intersyndicale de NextRadioTV (CFDT-CFTC-CGT-SNJ-UNSA), "un salarié sur trois devra partir et c'est écoeurant". Dans le cadre de son vaste plan d'économies dévoilé le 17 juin dernier, la direction prévoit en effet de supprimer "330 à 380 CDI et jusqu'à 200 pigistes et intermittents". "Toutes les entités du groupe seront touchées sans exception", a-t-elle précisé.

Les syndicats estiment que "cette coupe drastique dans les effectifs est incompréhensible dans un groupe qui réalise structurellement des bénéfices". Selon eux, ces bénéfices "en croissance constante" atteignaient 120 millions d'euros en 2019, "soit + 300% en 5 ans".

Le débat des municipales maintenu

"Il y a un vrai sentiment d'injustice des salariés... On nous punit alors qu'on devrait nous récompenser après avoir porté les antennes pendant toute la crise du Covid-19. NextRadioTV ne peut pas dégager 73 millions d'euros de bénéfices en 2019 et nous dire que cette crise va tout ruiner", a indiqué Alban Azais, délégué syndical CGT, au 'Parisien'.

Le débat des municipales à Paris reste toutefois prévu mercredi soir sur BFMTV et BFM Paris, à partir de 20h45. Il s'agit du dernier débat entre les trois candidates à la mairie de Paris qualifiées pour le second tour, Agnès Buzyn (LREM), Rachida Dati (LR) et la maire sortante Anne Hidalgo (PS), avant le vote du second tour, ce dimanche...

©2020,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !